Je viendrai jusqu’à toi

Je viendrai jusqu’à toi, mon impatient
présent. Jusqu’à cette seconde qui
creuse dans le mot ce qui n’a plus de
voix, cette seconde déjà morte qui
recommence incessamment son bref
temps d’existence et que je porte
encore sous le répons de ma
conscience.

LÉON BRALDA
Sous l’écorce du jour
Édition Alcyone / 2021

Poème
de l’instant

Léopold Sédar Senghor

Femme noire

Femme nue, femme noire
Vêtue de ta couleur qui est vie,
de ta forme qui est beauté !
J’ai grandi à ton ombre ;
la douceur de tes mains bandait mes yeux.
Et voilà qu’au cœur de l’Été et de Midi,
je te découvre, Terre promise,
du haut d’un haut col calciné
Et ta beauté me foudroie en plein cœur,
comme l’éclair d’un aigle.

Léopold Sédar Senghor, 1906-2001, « Femme noire », Chants d’ombre, Éditions Points, 2021.