Jean-Claude Le Barde

Pupille de la Nation, né à Nice en 1934, Jean-Claude Dougnac dit LE BARDE, prend sa revanche l’été 1952 sur une enfance marquée par un camp d’évacuation de 1942 à 1944 et la perte de son père, ancien combattant des 2 guerres et mort pour la France. Après un baccalauréat mathématiques, il réussira en effet, le concours d’entrée à l’école de navigation de Marseille sans l’avoir préparé et s’offrira le luxe d’être le plus jeune lieutenant, puis capitaine au long cours de France et le major de ses promotions.
S’en suivent, onze ans de Marine Nationale et Marchande comme capitaine au long cours à la compagnie des Messageries Maritimes.
Il embarque ainsi sur les paquebots Viet Nam, Jean Laborde, La Bourdonnais, Pierre Loti, les cargos Bir Hakeim, Donaï, Sindh, Vanoise, le cuirassé Richelieu, le porte-avions Arrogances, l’aviso Elan et le pétrolier Centaure et plus tard encore sur des navires de croisières… Changement de cap en 1963, aguerri au service de quart, à la vie en groupe et spécialisé en sécurité, l’auteur rejoint le Commissariat à l’Energie Atomique (CEA) puis l’Institut de Recherche et de Sureté Nucléaire (IPSN), élu pour finir Administrateur du groupe CEA de 35 000 personnes et au sein de l’IPSN, Coordinateur de la sécurité et conseil auprès des chefs d’installation nucléaire. Il rejoint la Commission Locale d’Information des Bouches du Rhône sur le nucléaire initiée par André Maurois, intervient à la commission de l’Union Européenne COWAM sur la gestion des déchets radioactifs, suit de bout en bout le débat public présidé par France Nature Environnement qui aboutira à la création d’ITER, travaille à la préparation des lois de 2006 et devient membre du bureau national des CLI en lien avec l’Autorité de Sureté Nucléaire (ASN). Tant d’acronymes qu’il a pleinement servis, tandis que d’autres sonorités patientaient chargées de lumière et d’embruns !
Carrière remplie de défis maritimes, technologiques et administratifs efficacement relevés dans les domaines de la navigation et de la sécurité, quand en absence de formation littéraire voici que sommeillaient encore le défi de l’écriture poétique et l’âme révélée du marin-poète.

Bibliographie

  • Inspiration de Marin Poète, préface de Michel Cahour, Éditions Prolégomènes, 2019.