Jean-Pierre Chambon

Jean-Pierre Chambon vit à Grenoble, où il est né en 1953.
Il a fait des études de philosophie et travaillé comme journaliste. Il a fait paraître une vingtaine de livres (chez Gallimard, Cadex, L’Amourier, Jacques Brémond, Héros-Limite, Harpo &, Al Manar, Le Castor Astral, Le Réalgar), dans le domaine de la poésie essentiellement, à côté de quelques récits. Il collabore avec des peintres et des photographes pour des catalogues ou des livres d’artistes, et co-dirige depuis 1991 la revue Voix d’encre. Quelques-uns de ses poèmes ont été traduits en espagnol, portugais, italien, anglais, russe, polonais, hongrois, bulgare, arabe. Il a reçu le prix international de poésie francophone Yvan Goll en 1996 pour Le Roi errant paru chez Gallimard.

Bibliographie

  • Un écart de conscience, photographies de Christiane Sintès, Éditions Le Réalgar, 2019.
  • L’écorce terrestre, frontispice de Jean-Frédéric Coviaux, Éditions Le Castor astral, 2018.
  • Zélia, Éditions Al Manar, 2016.
  • Matières de coma, postface de Bernard Noël, Éditions Faï fioc, 2016.
  • Des lecteurs, Éditions Harpo &, 2016.
  • Tout venant, Éditions Héros-Limite, 2014
  • Fleuve sans bords, dessins de Marc Negri, Éditions La Petite Fabrique, 2010.
  • Le Petit Livre amer, gouaches de Nadia Dib, Éditions Voix d’encre, 2008.
  • Trois Rois, Éditions Harpo &, 2009.
  • Labyrinthe, encres de Serge Lunal, Éditions Cadex, 2007.
  • Nuée de corbeaux dans la bibliothèque, frontispice de Béatrice Englert, Éditions L’Amourier, 2007.
  • Sur un poème d’André du Bouchet, encres de Jean-Gilles Badaire, Éditions Jacques Brémond, 2004.
  • Méditation sur un squelette d’ange, avec Michaël Glück, Éditions L’Amourier, 2004.
  • Corps antérieur, dessins de Marc Negri, Éditions Cadex, 2003.
  • Assombrissement, dessins de Béatrice Englert, Éditions L’Amourier, 2001.
  • Goutte d’eau, Éditions Cadex, 2001.
  • Carnet du jardin de la Madeleine, photographies de Hamid Debarrah, Éditions Cadex, 2000.
  • Le corps est le vêtement de l’âme, photographies de Tristan Valès, Éditions Comp’Act, 1990, réédition 1998.
  • Rimbaud, la tentation du soleil, dessins de Michel Crespin, Éditions Cadex, 1997.
  • Le Roi errant, Éditions Gallimard, 1995. (Prix international de poésie francophone Yvan-Goll).
  • Le Territoire aveugle, Éditions Gallimard, 1990.
  • Les Mots de l’autre, avec Charlie Raby, encres de Raphaëlle George, Éditions Le Castor astral, 1986.
  • Matières de coma, Éditions Ubacs, 1984.
  • Evocation de la maison grise, dessins de Holley Chirot, Éditions Le Verbe et l’Empreinte, 1981.