Jean-Pierre Spilmont

Marchant « entre deux éternités », Jean-Pierre Spilmont est un écrivain voyageur, mais le chemin d’Ostende à Vladivostok, de Gand à l’Italie, de l’Algérie à la Tarentaise, le conduit toujours au même questionnement sur la vie. Il est surtout un écrivain de l’Altérité : de l’entre-deux, et de la relation interpersonnelle. Même si la douleur affleure souvent à la surface de son écriture, douleur des enfances, ou de la guerre, la musique de son texte est celle de la Tendresse, de la « patience des pierres » et revêt la même douceur que celle de Schubert, révélant « le sourire à travers les larmes ». Son respect de la nature, empreint d’une jubilation panthéiste, constitue son véritable « être au monde ». La nature est son chemin vers le suprasensible, la mystique, et sa contemplation le met à chaque fois en résonance avec un poème ou un tableau.
Albert Fachler

Jean-Pierre Spilmont vit en Savoie. Il a produit des émissions à France Culture et à la Radio Suisse Romande.
Lauréat de la Fondation de France, il a reçu le Grand prix du Livre d’Histoire de la Société des Gens de Lettres. Auteur d’essais, de romans, de nouvelles et de théâtre, il a publié à ce jour une vingtaine d’ouvrages.

Extrait

Où serons-nous demain ?

Dans ce désert, peut-être, où les dieux n’ ont jamais parlé.

Ils sont absents de puis si longtemps qu’on a lentement fini par les oublier
Il y a dans le monde des lieux où la lumière n’arrive pas.
Des lieux d’exil où l’on se tient à distance pour oublier la lente défoliation des jours
Pourtant, le matin se lève ici comme il le fait à Shanghai, à Prague ou à Persépolis.
Et l’on doit chaque matin renouer avec le désir

Ici, le soleil finit juste de se lever
Un grand murmure vert accompagne le vent.

L’incessant tourment d’espérances, à paraître chez Cadex

Bibliographie

poésie

  • Partage de l’île, éditions MLD, 2009
  • Fragments d’escales, édition bilingue, Verlag im Wald, 2009
  • Lumière des mains suivi de L’incessant tourment d’espérances, cadex, 2005
  • Retable, éd. Les déjeuners sur l’herbe, 2005
  • Un instant de sable, calligraphies de Denise Lach,Terres d ’écritures, 2002
  • Une Clarté de Passage, Cadex, 1996
  • Lumières des mains, Cadex, (4°édition) traduction allemande deR Fisher, Verlag im Wald, 1995
  • Dans le désert du sang, L’envol, 1994
  • Les lamentations d’Asnatée, Le Verbe et l’Empreinte, 1989
  • Cicatrices du Silence, Le verbe et l’Empreinte, 1985
  • L’Autre Je, Fagne, 1975
  • L’Orée, la déchirure, poèmes, Rougerie, 1971
  • Moraine Absolue, poèmes, Rougerie, 1970
  • Lisières, poèmes, Rougerie, 1969

    Romans, essais

  • Sébastien, roman, La Fosse aux ours, février 2010
  • Une saison flamande, L’Amourier, 2008
  • La Traversée des terres froides, roman, La Fosse aux ours, 2008
  • Cinéma Muet, La Passe du vent, 2004 Chroniques de rêve, Comp’act, Photographies Lionel David, 2002
  • Soleils Nomades, Flammarion, 1985, réédition 1998 et 2000 aux éditions la Passe du vent,
  • Jours tranquilles à Vinsobres, chronique d’une résidence, La passe du vent, 2000
  • La traversée des Terres Froides, Paroles d’Aube, Livre lauréat Lettres Frontières, 1999
  • Jacques Balmat dit Mont Blanc, Albin Michel, Prix du livre d’Histoire de la SGDL , 1987, réédition en 2003 aux éditions Guérin
  • La vallée des Merveilles, Attinger, 1985

    Théâtre
    Little Boy-Manatthan, La Main Multiple, 2005

  • L’hiver nous descend lentement sur l’épaule, création au théâtre de Thiers, 2002 reprise à Mouscron, Belgique dans une mise en scène de François Vandorpe, 2004 reprise au théâtre de la Croix- Rousse, à Lyon, dans une mise en scène de Martine Van de Peene,2003
  • Pinocchio e il filo del cuore, créé au théâtre Laudi à Florence, Cie Occupazione Farsesche, 1998
  • Beatrice et Francesco, oratorio, musique de Giovana Marini, 1996, création Montpellier théâtre le Chai du Terral
  • Les Lamentations d’Asnatée, texte pour une cantate, création à Lyon , chœurs et orchestre de l’IUFM, 1996
  • Il fallait inventer la mer, en résidence à la Chatreuse de Villeneuve les Avignon créé au Festival d’Arrezzo 1996, 1995