José Corti

Contact

11, rue de Medicis

75006

Paris

Le serment du Jeu de paume de John Aschberry

1er octobre 2015

Le serment du Jeu de paume de John Aschberry

Traduction d’Olivier Brossard
Le serment du Jeu de Paume (The Tennis Court Oath, 1962), l’un des livres clef de la littérature américaine d’après-guerre, correspond à la « période française » du poète américain John Ashbery (1927). John Ashbery a vécu 10 ans en France, d’abord à Montpellier puis à Paris, de 1955 à 1965. La publication de ce livre a provoqué une onde de choc dans le monde des lettres américaines, ouvrant la voie aux expérimentations les plus diverses dont s’inspireront les poètes des années (…)

Journal Seneca de Jerôme Rothenberg

1er octobre 2015

Journal Seneca de Jerôme Rothenberg

Jerome Rothenberg a fait paraître une quinzaine de recueils majeurs, parmi lesquels on citera Poems for the Game of Silence (1971), Poland/ 1931 (1974), Vienna Blood (1980), Khurbn (1989), The Lorca Variations (1993), Seedings & other poems (1996), A Book of Witness, (2003) — et ce Seneca journal, qui fait le lien avec son anthologie Les Techniciens du sacré, publiée chez Corti en 2008. Journal seneca, recueil le plus « ethnopoétique » de Jerome Rothenberg, a été écrit après un séjour de deux (…)

Voire de Maël Guesdon

1er février 2015

Voire de Maël Guesdon

Elle, interdite. Pour ceux du présent où s’ouvre en péril.
Il regarde dehors puis retourne au miroir. Elle le voit
alors en elle sans corps.
De nouveau plus sombre et flou, d’un fond uni de loin,
l’image de sa main passe devant le champ de masses rouges et beiges.
Vu de la meurtrière, le pas de porte est désert.

Philippe Beck, un chant objectif aujourd'hui

1er octobre 2014

Philippe Beck, un chant objectif aujourd’hui

Direction : Isabelle Barbéris, Gérard Tessier | Corti 2014
À Cerisy-la Salle, en août 2013, la décade consacrée à l’œuvre poétique de Philippe Beck a marqué, révélant la force générale d’un chant en devenir (ainsi du « Projet Merlin »). La pensée de la poésie maintenue en sa nécessité politique (Benoît Casas, Tristan Hordé), un agencement sensible s’est ouvert à l’interprétation (Tim Trzaskalik). Des manières de lire ont approché une rédification, une réfection objective et « plus que lisible » (Jean-Luc (…)

La Musique inconnue

1er septembre 2013

La Musique inconnue

La musique me reste inconnue. Je ne suis pas musicien, et le corps du seul instrument dont je joue est rempli d’encre noire… Aussi ne lira-t-on pas dans ce livre, à proprement parler, une étude sur la musique, mais une suite d’essais sur certaines idées que l’écriture poétique s’en fait et sur les songeries qu’elle développe à son propos. Puisque depuis toujours « les routes de musique et de poésie se croisent », les pages qui suivent s’attardent un peu sur ce que pensent les mots de la belle inconnue (…)

L'extrême-occidentale de Gherasim Luca

1er avril 2013

L’extrême-occidentale de Gherasim Luca

"Si à l’opposé du mutisme, le silence est le prolongement convulsif de la parole, pour le mouvement, c’est la fixité et l’absence de geste qui remplissent les beaux rôles du mâle et de la femelle nocturnes dans le couple antinomique."

<i>Le nôtre</i>

1er mars 2013

Le nôtre

Troisième livre de poésie de Cole Swensen à paraître chez Corti, Le nôtre conclut ce que l’on pourrait appeler sa trilogie française (après « Si riche heure », 2007, qui traverse notre 15ème siècle en s’appuyant sur l’iconographie des Très Riches Heures du Duc de Berry, et après « L’Âge de verre », 2010, qui considère l’histoire du verre et de la fenêtre à la lumière de l’oeuvre de Bonnard et de quelques autres).
Le livre évoque la personne, l’œuvre et l’époque d’André Le Nôtre (1613-1700), l’inventeur du jardin à (…)

<i>La Lampe allumée si souvent dans l'ombre</i>

1er janvier 2013

La Lampe allumée si souvent dans l’ombre

Qui sommes-nous ? Quand j’ouvre la bouche, de qui est faite cette voix ? Si j’avais été la seule à parler ma langue, jamais je n’aurais écrit. Il n’y a pas que les baisers pour se mêler par la bouche, par la gorge, par toute la vie. « Et maintenant écoutez-moi bien. (c’est Pasternak qui fait ainsi parler Jivago). L’homme présent dans les autres, c’est cela justement qui est l’âme de l’homme. Voilà ce que vous êtes, voilà ce qu’a respiré, ce dont s’est nourrie, ce dont s’est abreuvée toute sa vie votre (…)

Lorine NIEDECKER, Louange du lieu et autres poèmes

1er octobre 2012

Lorine NIEDECKER, Louange du lieu et autres poèmes

Coédition Corti | Prétexte Traduit par Abigail Lang, Maïtreyi & Nicolas Pesquès De Lorine Niedecker (1903-1970) William Carlos Williams disait qu’elle était « l’Emily Dickinson de notre époque ».
Il y a en effet des raisons de rapprocher ces deux auteurs, même si les circonstances historiques et sociales les séparent et éloignent la teneur de leurs oeuvres. Mais la vie de Lorine, essentiellement cantonnée dans son Wisconsin natal qui va nourrir tout son travail, la discrétion de sa carrière (…)

Robert DUNCAN | L'Ouverture du champ et autres poèmes

1er octobre 2012

Robert DUNCAN | L’Ouverture du champ et autres poèmes

Traduit par Martin Richet Lié au courant littéraire de Black Mountain et à celui de la Beat generation, Robert Duncan, né en 1919, est mort en 1988.
Composé entre 1956 et 1959 et publié en 1960 chez Grove Press, The opening of the field n’est pas seulement la première somme d’un maître poète ou l’articulation synthétique des avancées poétiques, contemporaines (le vers projectif décrit par Charles Olson y apparaît dans toute sa splendeur), et historiques, convoquant aussi bien Pindare que Louis (…)

Poème
de l’instant

La mue des cigales

Le poids de ce qui fut habite le plancher.

Stéphane Page, La mue des cigales, La Crypte, 2021.