Journée de rencontre - mardi 21 janvier 2020

Le Printemps des Poètes invite les organisateurs qui imaginent – ou seraient tentés de le faire à l’avenir – des événements, dans le cadre de la manifestation nationale du mois de mars, à une journée de rencontre et d’échanges.

La journée sera consacrée à la 22e édition du Printemps des Poètes, qui aura Le Courage pour emblème.

Programme :

  • 9h45 : Accueil
  • 10h - 12h30 : Présentation des anthologies des Éditions Bruno Doucey & des Éditions Le Castor Astral en compagnie de Bruno Doucey accompagné de Thierry Renard et de la poète Caroline Boidé et de Jean-Yves Reuzeau accompagné des poètes Alexandre Bonnet-Terrile, Seyhmus Dagtekin, Linda Maria Baros et d’Éric Poindron.
  • 12h30 - 14h : Temps libre
  • 14h - 15h : « Le Courage » par Fabrice Midal, philosophe, spécialiste des violences du quotidien et auteur de Pourquoi la poésie ? (Pocket/agora)
  • 15h - 16h : Échanges autour de la 22e édition du Printemps des Poètes en compagnie de Sophie Nauleau.


Informations pratiques :

  • Journée gratuite, sur inscription obligatoire. À l’issue de la journée, il sera possible de demander une attestation de présence.
  • Pour vous inscrire, merci d’adresser un courriel à l’adresse suivante : reservation@printempsdespoetes.com
    Veuillez y préciser les éléments suivants :
    • Nom, prénom
    • Courriel
    • Téléphone
    • Profession
    • Structure ou institution que vous représentez

Accès :

Bibliothèque de l’Arsenal – 1 rue de Sully 75004 Paris – métro Sully Morland (ligne 7).



Poème
de l’instant

Cécile Coulon

Courir

La course, la vraie, est une fureur carnivore. Un astre brûlant caché dans les jointures du corps ; elles grincent, la nuit, comme un miracle froissé. Une force qui rugit, à laquelle nous sommes forcés de croire puisque qu’il n’y a qu’elle qui puisse suspendre aux crochets des montagnes des femmes et des hommes emplis de cette beauté brutale qui ne supporte ni la lenteur, ni les cris, ni ces bouquets d’amnésie qu’on s’offre pour éviter d’avoir mal. »

Cécile Coulon extrait de « Courir », Les ronces, Éditions Le Castor Astral, 2018