Jusqu’où le silence de Régine Foloppe

Jusqu'où le silence de Régine Foloppe

Extrait

Que retient le nageur
en n’atteignant jamais le point

quand son énigme devient le lac
le soir nous pousse en lui

dans ce qu’il ferme

l’arbre se déplie

on renoncerait

mais un jour s’échappe
où l’on entre
ensemble dans le corps

Paru le 1er février 2006

Éditeur : Champ social éditions

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Singularités

Je ne vous laisserai rien

les meubles je les emporterai
les livres les plantes vertes les bibelots
je les emporterai
la poussière les poignées des portes
les tableaux les clous qui soutenaient les tableaux
le courrier non ouvert
tout cela je l’emporterai

à mon départ les poches gonflées des mille riens de
mon existence
accueilleront encore les âmes perdues
que j’avais abritées dans mon appartement

Carino Bucciarelli, Singularités, L’herbe qui tremble, 2020.