L’Amourier

L’Amourier éditions
Après plusieurs années d’activités intenses dans divers domaines, l’année 1994 fut pour moi quasi sabbatique et me permit de reprendre avec plaisir l’écriture et le dessin, modes d’expression privilégiés de ma jeunesse. C’est ensuite dans un mouvement naturel que j’ai souhaité rassembler, mêler, juxtaposer ces deux langages sur un même support et ainsi été conduit à faire des livres. Je passais donc cette année-là à monter un atelier, acquérir une presse, choisir des casses de caractères, trier du plomb…
À partir de là, au fil de rencontres, à force de humer les manuscrits, s’est bâti patiemment un catalogue où j’ai voulu privilégier la diversité, laquelle est confirmée par la contribution de chacune des six personnes qui constituent le comité de lecture. Notre choix est de privilégier des écritures originales ; poésies et textes en relation avec des oeuvres plastiques, proses atypiques et formes narratives courtes. La participation de plasticiens, souvent au-delà de la simple illustration, ne cesse de se poursuivre avec le concours de nombreux artistes.

Editions de poésie classique et contemporaine.

Livres d’artistes

Type de livres

Broché, illustré avec gravure, plaquettes.

Mode de diffusion, de distribution

Diffusion directe en librairie et VPC. Diffusion, distribution canada : Arche du livre

Année de création : 1995

Nombre de parution par an
 : 8 ou 10

Tirage moyen : 600 à 1000 exemplaires

Auteurs phares : Butor, Dobzynski, Biga, Noël, Freixe, Lambersy, Glück…

Accepte de recevoir des manuscrits

Tél : 04 93 79 32 85
email : amourier@wanadoo.fr

Contact

route du Col Saint-Roch

06390

Coaraze

Un rien de terre

1er octobre 2000

Un rien de terre

collection Grammages
Il y a des riens qui témoignent à de notre appartenance sensible au monde. Rencontres éphémères. Ce sont comme des notations de carnets, où le soupçon ne pèse pas sur les émotions, où le souci de voix avec des mots devient poèmes. Publié avec le concours du CNL.

Comme des pas qui s’éloignent

1er juin 1999

Comme des pas qui s’éloignent

d’Alain Freixe, collection Grammages
Moins vers l’arrière que vers l’avant. D’où ce sentiment d’être moins face à des souvenirs qu’à quelque chose qui se construirait, quelque chose qui serait de l’ordre d’un récit qui ralentit. Et comme englouti…
Prix Louis Guillaume 2000, prix du poème en prose. Publié avec le concours du CNL.

Images au coeur roux

1er janvier 1997

Images au coeur roux

"Un autre chemin de terre rouge
allant vers des ailleurs étrangers
où l’on parle une langue de sillon
de paille fauve, de pierre sans amertume
Deux boeufs, comme des cathédrales,
acheminent le soir
et veillent sur le printemps noir"

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.