L’Antagonie

Journal 2007-2008

Auteur : Serge Sautreau

L'Antagonie

« Voici le journal testamentaire d’un homme à l’agonie, un poète qui n’a plus de souffle que dans les mots, plus de vie à brûler que par les mots, et qui leur cède tout.
La force désespérée qui s’exprime ici est d’une beauté à couper le souffle. C’est un appel d’air dans l’incendie, qui déplace tout discours, le condense et le violente à bouche que veux-tu ; qui retire toutes ses chevilles à la langue, convoque tous les rythmes, mêle tous les styles, toutes les voix.
Une "agonie d’encre… – mais oui en boucle". Nous sommes prévenus : ce n’est pas un poème, c’est un brûlot poétique, un cri, un hymne à la vie, la vraie, celle qui passe la mort.
À côté de ce texte terrible et bouleversant, combien de romans peuvent se tenir debout, combien ? »
Guy Goffette.

Paru le 7 avril 2011

Éditeur : Gallimard

Genre de la parution : Prose

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Autoportrait d’un autre

IL S’ÉTAIT TRESSÉ un masque de fougères qui, le matin même, était encore vert. À présent il était devenu sec et cassant, pauvre armure désormais incapable de le cacher. Les oiseaux plongeaient comme des poignards dans la succion des vagues. Il se rappelait l’accélération de la chute, l’écriture de l’eau autour de son corps. Ainsi était-il resté des heures étendu. Était-il vrai que l’île se fût formée de la sorte, il ne pouvait le dire. Il se rappelait seulement la lenteur après la chute, l’acquittement de la violence qui l’avait libéré, l’étreinte de la mer.

Cees Nooteboom, Autoportrait d’un autre, Traduit du néerlandais par Philippe Noble, Actes Sud, 1994.