L’Antagonie

Journal 2007-2008

Auteur : Serge Sautreau

L'Antagonie

« Voici le journal testamentaire d’un homme à l’agonie, un poète qui n’a plus de souffle que dans les mots, plus de vie à brûler que par les mots, et qui leur cède tout.
La force désespérée qui s’exprime ici est d’une beauté à couper le souffle. C’est un appel d’air dans l’incendie, qui déplace tout discours, le condense et le violente à bouche que veux-tu ; qui retire toutes ses chevilles à la langue, convoque tous les rythmes, mêle tous les styles, toutes les voix.
Une "agonie d’encre… – mais oui en boucle". Nous sommes prévenus : ce n’est pas un poème, c’est un brûlot poétique, un cri, un hymne à la vie, la vraie, celle qui passe la mort.
À côté de ce texte terrible et bouleversant, combien de romans peuvent se tenir debout, combien ? »
Guy Goffette.

Paru le 7 avril 2011

Éditeur : Gallimard

Genre de la parution : Prose

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Marceline Desbordes-Valmore

« Les roses de Saadi »

J’ai voulu, ce matin, te rapporter des roses ;
Mais j’en avais tant pris dans mes ceintures closes
Que les nœuds trop serrés n’ont pu les contenir.

Les nœuds ont éclaté. Les roses envolées
Dans le vent, à la mer s’en sont toutes allées.
Elles ont suivi l’eau pour ne plus revenir ;

La vague en a paru rouge et comme enflammée :
Ce soir, ma robe encore en est tout embaumée…
Respires-en sur moi l’odorant souvenir.

Marceline Desbordes-Valmore, « Les roses de Saadi », Poésies de 1830.