L’Arbre

Contact

7 route d’Hameret

02370

Aizy-Jouy

Que la musique

1er janvier 2008

Que la musique

"Le pêcheur a jeté son filet
ma vie a glissé hors des mailles
Oubliée du miracle je reste
seule dans l’eau qui respire."

Au rendez-vous des Solitaires

1er mars 2007

Au rendez-vous des Solitaires

"A la Vie à l’amour"
En ce temps-là, l’Europe avait peur de mourir
J’écoutais à Strasbourg mille cloches de Pâques
présent et seul au rendez-vous des souvenirs
On brodait des mouchoirs en point du jour d’attaque
pour tous les voyageurs dont les coeurs pèsent lourd
Et moi je ne pensais qu’à mon amour à mon amour (…)"

Brocantes d'Emmanuel Malherbet

1er septembre 2006

Brocantes d’Emmanuel Malherbet

un bleu c’est
des copeaux plein
les poches de la peinture
sur les fesses
un bleu c’est deux
bretelles de toile bleue
croisées sur le dos
rejoignant la bavette
du devant
deux miracles
blancs de ferraille
qui plus que tout m’étonnaient
"tu ne va pas partir comme ça ?"
et lui mettait
un bleu tout propre
quand il sortait

Poème
de l’instant

Lorand Gaspar

Approche de la parole

Le poème n’est pas une réponse à une interrogation de l’homme ou du monde. Il ne fait que creuser, aggraver le questionnement. Le moment le plus exigeant de la poésie est peut-être celui où le mouvement (il faudrait dire la trame énergétique) de la question est tel - par sa radicalité, sa nudité, sa qualité d’irréparable - qu’aucune réponse n’est attendue plutôt, toutes révèlent leur silence. La brèche ouverte par ce geste efface les formulations. Les valeurs séparées, dûment cataloguées, qui créent le va-et-vient entre rives opposées sont, pour un instant de lucidité, prises dans l’élan du fleuve. De cette parole qui renvoie à ce qui la brûle, la bouche perdue à jamais.

Approche de la parole,
Éditions Gallimard, 1978.