L’Etoile qui tombit, pardieu la belle fête ! de Gilles Durieux

L'Etoile qui tombit, pardieu la belle fête ! de Gilles Durieux

"(…) Les souvenirs se bousculent, les personnages se croisent, se rencontrent et se perdent dans les poèmes de Gilles. Sous une apparente simplicité de forme et de contenu, il y a beaucoup de culture, de clins d’oeil, de références multiples dans ces poèmes plus « composés » qu’il y paraît. Mais Gilles nous fait oublier ce savant débraillé pour ne nous laisser à lire que la « substantifique moelle » de cette émotion nommée poésie. Fidèle à son habitude, il nous livre aussi une galerie de portraits « en creux » de tous ceux qui comptent ou ont compté à ses yeux… et ils sont légion, car je ne connais pas de Breton solitaire moins isolé que Gilles Durieux.

Le vrai barde, c’est lui. Ça va « barder » !

Jean Orizet

Paru le 1er juin 2010

Éditeur : Le Cherche-Midi

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Ted Hughes

The guide

When everything that can fall has fallen
Something rises.
And leaving here, and evading there
And that, and this, is my headway.

Ted Hughes, Cave Birds, Traduit de l’anglais par Janine Mitaud
Orphée, Éditions de la Différence, 1991.