L’Harmattan

Descriptif
Collection Accent tonique
« Accent tonique » est une nouvelle collection de poésie des Editions l’Harmattan une manière, parmi d’autres possibles, d’avancer dans la création de notre humanité.
Elle propose l’édition de textes poétiques autour des récits et des parcours d’hommes et des femmes, “voyageurs”, avec le regard qu’ils portent sur l’humanité, les raisons de leur départ, leurs espoirs, leur dignité et leur courage et les récits qu’ils nous rapportent comme autant de témoignages auxquels nous serons particulièrement attentifs, comme l’instant d’une parole oubliée des médias.
Dans chaque grande crise, à côté du long et éprouvant travail d’urgence : nourrir, soigner, protéger, rassurer, on constate que les liens de la culture et de la création n’ont pas droit de cité, et pour tous les sacrifiés de la mondialisation, le lait de la poésie, de la fraternité humaine est ce qui manque le plus.
Mettre en commun ces perspectives d’écriture, de vie et d’action constitue le sens de l’appartenance à la civilisation humaine, à l’humanité concrète et tangible que constitue la publication d’un livre de poèmes.
Cette ouverture à l’autre suppose d’accepter des civilisations et des cultures autres afin que les formes de pensée à des niveaux différents (du lyrisme à la poésie réflexive) puissent confronter leurs approches et apporte des points de vue et des réponses sensibles aux questions que les effets pervers que la mondialisation nous pose.
Poésie, prose poétique, aujourd’hui les genres littéraires sont de moins en moins étanches et la force d’une poésie tient souvent au contrepoint du témoignage, qui en mettant en perspective cette matérialité, nous ouvre les concrétions possibles de la mondialité.
Le spectre poétique de la collection s’étendra de la poésie engagée à la réflexion sur les enjeux de l’écriture poétique et du rôle du poète aujourd’hui.
« Accent tonique » est une collection destinée à intensifier et donner force au ton des poètes pour les inscrire dans l’histoire.

Quelques poètes édités :

Toussaint Medine Shango, Geneviève Cornu, Carlos Henderson, YuYutsu RD SHARMA, Eric Dubois
Jean-Claude Morera, Eric Sivry, Dominique Sutter, Xavier Laine

Parutions :

Femmes en parrallèle Nicole Barrière 2011
Même la tête sous l’eau elle fait beacoup de bulles de Geneviève Cornu, 2011
Aube de Gionanni Dotoli, 2011
Anthologie : huit siècles de poésie catalane de Jean-Claude Morera 2010
Attention Travail ! 52 poètes écrivent sur le travail, coordonné par Nicole Barrière et Martine Glomeron, 2010
Cent ans de liberté et coca cola José Muchnik, 2010

Contact

5-7 rue de l’école Polytechnique

75005

Paris

Aimé Césaire : "Cahiers d'un retour au pays natal" et Tchicaya U tam'si "Epitomé" d'Eric Shima

1er juin 2008

Aimé Césaire : "Cahiers d’un retour au pays natal" et Tchicaya U tam’si "Epitomé" d’Eric Shima

Etude comparative d’Eric Shima
Approches littéraires
LITTÉRATURE ETUDES LITTÉRAIRES, CRITIQUES AFRIQUE NOIRE MONDE CARAÏBES Burundi Congo Martinique
Dans le champ de la littérature négroafricaine moderne d’expression française, il a germé deux épitomés de douleurs, le Cahier et Epitomé, nés pour recentrer l’âme nègre égarée. La genèse, la thématique et l’esthétique, en étalent l’oppression, la révolte et la protestation du Nègre. A travers les thèmes du moi, du pays et du Nègre, la relativité de la réussite du (…)

Un pas de plus de Michel Khalil Helayel

1er juin 2008

Un pas de plus de Michel Khalil Helayel

LITTÉRATURE POÉSIE MAGHREB, MONDE ARABE, MOYEN ORIENT EUROPE France Liban
Lieu de tranquille certitude, d’équilibre et d’assurance, éclairé par une ample culture, la poésie de Michel Khalil Hélayel contribue à une définition meilleure du monde, plus exacte et aussi plus fraternelle : Je sais/Tu ne m’insultes pas/Tu vois en moi un autre et tu l’insultes/Je sais/Tu ne m’exaltes pas/Tu vois en moi ton âme et tu (…)

Jardin de nuit

1er juin 2008

Jardin de nuit

"J’ai entendu la femme
Je n’ai pas entendu l’homme
Seule la nuit lui faisait l’amour"

La tactique des anges

1er mai 2008

La tactique des anges

"Es-tu l’enfant de sable
qui dépouille
les chants d’oiseaux
et met au centre
leur clarté ?
Ruisseau nu
serait nu
sans l’épreuve."

Hors piste suivi de Trois amours, aucun

1er mars 2008

Hors piste suivi de Trois amours, aucun

Le voyage ! C’est à dix-sept ans, nous confie Michel Dunand, qu’il fut atteint de "la maladie du voyage". Cette "maladie" ne l’a plus quitté, mais je parlerais plutôt d’une passion qui, d’année en année, le propulse aux quatre coins du monde. Dans cette frénésie du voyage, Dunand est à la recherche de quoi ? D’un ailleurs ? De l’inspiration ? De lui-même ? Tout cela à la fois, dirait-on, et voici, dans ce Hors piste, les traces littéraires que ces récents voyages ont laissées : traces singulières certes, et (…)

Chemins naissants de Patrick Raveau

1er juin 2007

Chemins naissants de Patrick Raveau

La poésie de Patrick Raveau nous étreint (sans nous contraindre), nous enserre (sans nous asphyxier). Avec nous elle s’enlace, dans une danse où vie et mort sont une même existence, dont le souffle des mots sait arracher les voiles. C’est à une mise à nu à laquelle on assiste : le verbe se dévêt ; la souffrance se dénude ; l’intimité se déshabille ; la densité des sens se découvre devant nous. Si le poète est un vagabond à la recherche de sentes, c’est avant tout un porteur de flamme et de symboles. Daniel (…)

Poésie et musicalité, liens, croisements, mutations de Marko Pajevic

1er juin 2007

Poésie et musicalité, liens, croisements, mutations de Marko Pajevic

En grec ancien, il n’y avait pas de distinction nette entre poésie et musique. Le terme de môusiké rassemblait tous les arts des muses : la poésie, la musique, la danse, et même l’éducation élémentaire. Les huit auteurs de ce volume s’intéressent à l’importance de la musicalité dans la poésie comme de la poésie dans la musique. Les principales questions abordées concernent l’évolution du rapport fondateur entre poésie et musicalité, les raisons de ces modifications, la recherche de concepts pour saisir ce (…)

Guillevic, les noces du Goéland

1er avril 2007

Guillevic, les noces du Goéland

"Il arrive que la poésie soit victime des discours qu’on tient sur elle. La théorie, par les temps qui courent, est bien souvent grise, quand la matière vivante du poème réclame l’appréhension sensible, le partage avant même la connivence de l’intelligence. C’est pourquoi la démarche que Marianne Auricoste entreprend dans ce livre est particulièrement heureuse. A travers le dialogue pudique et brûlant qu’elle entretient avec Eugène Guillevic, elle apporte la preuve que le meilleur lecteur de la poésie (…)

Printemps nus de Mirna Hanna

1er mars 2007

Printemps nus de Mirna Hanna

Le bruit
tombe
dans le silence pourfendu
de lanière en lanière
un émerveillement bruit
ressac, ressacs"

Quelques traces dans le vent

1er février 2007

Quelques traces dans le vent

"Quand je marche dans le vent
tout marche
dans mon désir de vivre.
Ce qui retient mes pas
-- ce souffle contraire
au temps qui vient —
cela attise le feu
vers lequel je m’embrase.
Ce sont
toutes ces forces
qui freinent
avec lesquelles
je compose
et j’orchestre ma vie.
La nuit est là
qui donne au jour
ses fastes et sa clarté.
L’ombre descend
pour signifier
le ciel
et toutes ces étoiles
qui nous font écho
dans notre immense
humilité
de (…)

Poème
de l’instant

Coplas

Que fais-tu, hibou, sur ton olivier,
avec ces grands yeux tout écarquillés ?

Je m’occupe à observer, dit l’oiseau,
du temps la longue traversée.

José Bergamín, « Coplas », Traduction de L.-F. Delisse, Revue Caravanes 8, Éditions Phébus, 2003.