L’Harmattan

Descriptif
Collection Accent tonique
« Accent tonique » est une nouvelle collection de poésie des Editions l’Harmattan une manière, parmi d’autres possibles, d’avancer dans la création de notre humanité.
Elle propose l’édition de textes poétiques autour des récits et des parcours d’hommes et des femmes, “voyageurs”, avec le regard qu’ils portent sur l’humanité, les raisons de leur départ, leurs espoirs, leur dignité et leur courage et les récits qu’ils nous rapportent comme autant de témoignages auxquels nous serons particulièrement attentifs, comme l’instant d’une parole oubliée des médias.
Dans chaque grande crise, à côté du long et éprouvant travail d’urgence : nourrir, soigner, protéger, rassurer, on constate que les liens de la culture et de la création n’ont pas droit de cité, et pour tous les sacrifiés de la mondialisation, le lait de la poésie, de la fraternité humaine est ce qui manque le plus.
Mettre en commun ces perspectives d’écriture, de vie et d’action constitue le sens de l’appartenance à la civilisation humaine, à l’humanité concrète et tangible que constitue la publication d’un livre de poèmes.
Cette ouverture à l’autre suppose d’accepter des civilisations et des cultures autres afin que les formes de pensée à des niveaux différents (du lyrisme à la poésie réflexive) puissent confronter leurs approches et apporte des points de vue et des réponses sensibles aux questions que les effets pervers que la mondialisation nous pose.
Poésie, prose poétique, aujourd’hui les genres littéraires sont de moins en moins étanches et la force d’une poésie tient souvent au contrepoint du témoignage, qui en mettant en perspective cette matérialité, nous ouvre les concrétions possibles de la mondialité.
Le spectre poétique de la collection s’étendra de la poésie engagée à la réflexion sur les enjeux de l’écriture poétique et du rôle du poète aujourd’hui.
« Accent tonique » est une collection destinée à intensifier et donner force au ton des poètes pour les inscrire dans l’histoire.

Quelques poètes édités :

Toussaint Medine Shango, Geneviève Cornu, Carlos Henderson, YuYutsu RD SHARMA, Eric Dubois
Jean-Claude Morera, Eric Sivry, Dominique Sutter, Xavier Laine

Parutions :

Femmes en parrallèle Nicole Barrière 2011
Même la tête sous l’eau elle fait beacoup de bulles de Geneviève Cornu, 2011
Aube de Gionanni Dotoli, 2011
Anthologie : huit siècles de poésie catalane de Jean-Claude Morera 2010
Attention Travail ! 52 poètes écrivent sur le travail, coordonné par Nicole Barrière et Martine Glomeron, 2010
Cent ans de liberté et coca cola José Muchnik, 2010

Contact

5-7 rue de l’école Polytechnique

75005

Paris

Le reposoir des solitudes de Nicole Barrière

1er juin 2006

Le reposoir des solitudes de Nicole Barrière

La relève poétique dans l’oeuvre de Philippe Tancelin.

Des traces dispersées

1er avril 2006

Des traces dispersées

Sans craindre leurs plaies, nous mendions toujours nos traces comme des faveurs de ce que nous fûmes et du monde visible. "Trouver le lieu" ? Oui, mais sous quel soleil ? En quelle terre ou quelle mer ? De la Tunisie à la Thaïlande, de Malte à la Corse jusqu’en Provence, l’espace au voyage s’offre… S’y impriment des traces vives (jusqu’en Ecriture) qui nous attendent désormais, là-bas…

quintesencia/ Quintessence

1er décembre 2005

quintesencia/ Quintessence

De la tiède Amazone à la pousière bétonnée de Lima
De la révolution toujours rêvée au Paris des poètes maudits.

Passages de Vivienne Vermes et Anne Mounic

1er novembre 2005

Passages de Vivienne Vermes et Anne Mounic

Livre à deux voix, en deux langues, écrit à deux, ouvrage à double identité : telle fut l’idée qui inspira Métamorphoses, premier recueil de poèmes et prose d’anne Mounice et Vivienne Vermes, la première, française et la seconde, britannique.
De Métamorphoses à Passages, leur second volume, chaque poète explore le changement, dans l’instant ou dans une vie, ombre et lumière projetant ou obscurité sur le périple de l’existence humaine.
Née en Angleterre de parents irlandais et hongrois, Vivienne Vermes vit (…)

Poétique de la parole

1er novembre 2005

Poétique de la parole

Le corps de l’amour, le pas qui chemine
"La parole abrite
le passage,
l’éphémère sensation
de marcher sur la nuit
avec, dans le regard,
un flambeau.
Ce qui est dit
conte
ce qui est tu.
Comme si le plein
vivait
du vide.
Je parle de l’autre
pour ne pas dire moi-même
tout en
l’exposant."

Fernando Pessoa être pluriel, les hétéronymes

1er octobre 2005

Fernando Pessoa être pluriel, les hétéronymes

de Manuel Dos Santos Jorge
Collection L’œuvre et la psyché
LITTÉRATURE ETUDES LITTÉRAIRES, CRITIQUES PSYCHANALYSE, PSYCHIATRIE, PSYCHOLOGIE EUROPE Portugal
"Y a-t-il en moi différentes âmes successives / Ou suis-je un seul inconscient d’être ?" - De la sorte, Fernando Pessoa questionnait le désoeuvrement du sujet, sa dure besogne d’être. L’intuition de Freud nous avait prévenus que les poètes ont toujours précédé d’un pas le travail de la psychanalyse : ainsi Pessoa nous met en garde des affres sur le (…)

Nostalgie et remontrances (Tujjma Tuzzma Isefra) de Djamel Benaouf

1er octobre 2005

Nostalgie et remontrances (Tujjma Tuzzma Isefra) de Djamel Benaouf

Recueil de poésies en Kabyle
Tira-Langues
LITTÉRATURE POÉSIE MAGHREB, MONDE ARABE, MOYEN ORIENT Algérie
Ce recueil est constitué de poèmes dont les premiers datent des années 1980 et le dernier de 2004. C’est dire qu’ils balaient une des périodes les plus noires de l’Algérie : on y retrouve le régime en place malgré quelques coups de boutoir, les islamistes et leur volonté de pouvoir, la Kabylie et son rêve d’avoir enfin sa place et bien sûr l’amour qui cherche sa (…)

Lutte avec l’ange

1er juin 2005

Lutte avec l’ange

Un chant de sombre joie dans l’agonie du temps
(Poèmes 1939-1949)
Claude Vigée
LITTÉRATURE POÉSIE EUROPE France
"Ô visage des profondeurs, incestueuse glaise : / Lorsque la parenté du Sixième Jour / Dilate en notre solitude un coeur universel / Heureux qui se découvre identique aux étoiles / Après ce long cheminement sous la voûte du monde." L’auteur adjoint à cette oeuvre animée d’un souffle qui se renouvelle sans cesse, le récit des événements à la fois personnels et historiques qui ont engendré et (…)

Le nord perdu de Catherine Monin

1er mars 2005

Le nord perdu de Catherine Monin

"Sandrine
Je me baigne à Berck plage.
Parce que la mer retient son souffle
avant de vous crier ses vagues."

Obscurités aux auguets de Charbel Dagher

1er janvier 2005

Obscurités aux auguets de Charbel Dagher

Ancrée dans le vécu, avec l’ordinateur pour métaphore portable, la poésie de Charles Dagher est porteuse d’un désir de déplacer les frontières et de brouiller les codes. Voix tragique et intime, exprimant la difficulté d’être et de vivre dans une configuration traditionnelle et conflictuelle, et d’être un "sujet parlant, il est question en plusieurs langues et sa poésie est objet d’études (…)

Poème
de l’instant

Les Épîtres

Ami Jure,
Je te jure
Que désir,
Non loisir,
J’ai d’écrire.

Clément Marot, Les Épîtres.