L’Harmattan

Descriptif
Collection Accent tonique
« Accent tonique » est une nouvelle collection de poésie des Editions l’Harmattan une manière, parmi d’autres possibles, d’avancer dans la création de notre humanité.
Elle propose l’édition de textes poétiques autour des récits et des parcours d’hommes et des femmes, “voyageurs”, avec le regard qu’ils portent sur l’humanité, les raisons de leur départ, leurs espoirs, leur dignité et leur courage et les récits qu’ils nous rapportent comme autant de témoignages auxquels nous serons particulièrement attentifs, comme l’instant d’une parole oubliée des médias.
Dans chaque grande crise, à côté du long et éprouvant travail d’urgence : nourrir, soigner, protéger, rassurer, on constate que les liens de la culture et de la création n’ont pas droit de cité, et pour tous les sacrifiés de la mondialisation, le lait de la poésie, de la fraternité humaine est ce qui manque le plus.
Mettre en commun ces perspectives d’écriture, de vie et d’action constitue le sens de l’appartenance à la civilisation humaine, à l’humanité concrète et tangible que constitue la publication d’un livre de poèmes.
Cette ouverture à l’autre suppose d’accepter des civilisations et des cultures autres afin que les formes de pensée à des niveaux différents (du lyrisme à la poésie réflexive) puissent confronter leurs approches et apporte des points de vue et des réponses sensibles aux questions que les effets pervers que la mondialisation nous pose.
Poésie, prose poétique, aujourd’hui les genres littéraires sont de moins en moins étanches et la force d’une poésie tient souvent au contrepoint du témoignage, qui en mettant en perspective cette matérialité, nous ouvre les concrétions possibles de la mondialité.
Le spectre poétique de la collection s’étendra de la poésie engagée à la réflexion sur les enjeux de l’écriture poétique et du rôle du poète aujourd’hui.
« Accent tonique » est une collection destinée à intensifier et donner force au ton des poètes pour les inscrire dans l’histoire.

Quelques poètes édités :

Toussaint Medine Shango, Geneviève Cornu, Carlos Henderson, YuYutsu RD SHARMA, Eric Dubois
Jean-Claude Morera, Eric Sivry, Dominique Sutter, Xavier Laine

Parutions :

Femmes en parrallèle Nicole Barrière 2011
Même la tête sous l’eau elle fait beacoup de bulles de Geneviève Cornu, 2011
Aube de Gionanni Dotoli, 2011
Anthologie : huit siècles de poésie catalane de Jean-Claude Morera 2010
Attention Travail ! 52 poètes écrivent sur le travail, coordonné par Nicole Barrière et Martine Glomeron, 2010
Cent ans de liberté et coca cola José Muchnik, 2010

Contact

5-7 rue de l’école Polytechnique

75005

Paris

L’infini rapproché par les cornes précédé de Théorème de Michel Cassir

1er mars 2003

L’infini rapproché par les cornes précédé de Théorème de Michel Cassir

Préface de Serge Pey.
"L’infini, sauf à devenir l’espace ou le temps où jamais rien ne commence ni ne finit, doit revenir sur lui-même. La poésie est le meilleur moyen pour cela ; le poète accepte l’amitié de l’abîme."
Gérard Augustin que le vent traverse, ici l’action du poète sculpte, au rythme de sa clairvoyance, l’intérieur de son bois. L’oeuvre de Micllel Cassir est dans la quête de ce concentré de vie et sa lente irradiation.
(Col/. Levée d’Ancre, 10 euros, 82 P.) ISBN (…)

La photo déchirée et autres poèmes de Francine Christophe

1er mars 2003

La photo déchirée et autres poèmes de Francine Christophe

Après avoir témoigné ( Une Petite Fille Privilégiée), puis réfléchi au retour du survivant ( Après les camps, la Vie), enfin parlé pour quelques autres ( Souvenirs en Marge), Francine Christophe nous donne maintenant à lire ses poèmes : comptines presque enfantines, ou drames en peu de vers, le monde concentrationnaire n’est jamais loin. Heureusement, quelques mots d’amour nous livrent son sourire…
(10 euros, 102 p.) ISBN (…)

Ixchel d’Enrique Fonseca Gonzalez

1er décembre 2002

Ixchel d’Enrique Fonseca Gonzalez

traduit de l’espagnol par Michel Cassir
Collection Levée d’ancre
"la voix d’Enrique Fonseca Gonzalez possède naturellement des racines d’où naît le cosmos. En dehors de toute ambition purement littéraire, il taille en paysan qu’il est le silex et le jardin de sa vision de l’homme…. La poésie de Fonseca a la liberté et l’intuition de ceux dont les pas savent souvent caresser la terre et les étoiles…" Michel (…)

Le retour du temps

1er janvier 2001

Le retour du temps

collection Levée d’ancre
"Poème comme un tissage infini d’une même main et d’un long souffle circulaire de joueur de Didgeridoo, cet instrument des aborigènes australiens. Etrange extase matérielle, sans cesse remise sur les sentiers ardus de la poésie française. Il faut découvrir Le retour du temps en de longues plongées, ensuite viennent le voyage et le suc des mots. Alors le monde sans concession de Gérard Augustin déploie pleinement sa magie" Michel (…)

La migration des tribus d’Ayyappa Paniker

1er janvier 2001

La migration des tribus d’Ayyappa Paniker

Collection Levée d’ancre, traduit de l’anglais par Gérard Augustin.
Ayyappa Paniker est né en 1930 au Kérala. Il est apparu, dans les années 60, comme un grand innovateur dans la thématique et la stylistique poétique en malayalam.

Les cendres de l'Amour

1er septembre 1997

Les cendres de l’Amour

"Mais… ma naissance au bord de la rivière était déjà un exil."

Poème
de l’instant

Isabelle Baladine Howald

Fragments du discontinu

Je soliloque

la voix n’est pas ce que j’oublie
la voix dans mon oreille
cet objet de désir la voix

voix d’autre voix de toi
unique et que je ne peux caresser

Isabelle Baladine Howald, Fragments du discontinu, Éditions Isabelle Sauvage, 2020.