L’Hexagone

Contact

1010, rue de la Gauchetière Est

Montréal, Québec

Acquiescer au désordre de Geneviève Boudreau

1er octobre 2013

Acquiescer au désordre de Geneviève Boudreau

Ce premier livre de Geneviève Boudreau est habité par la mer, la ville et l’archipel, mais aussi par les ombres que l’on porte et le désordre d’une vie sans contours. L’auteure nous invite à faire une lecture intime du monde. Il s’agit d’un parcours entre soi et les images de soi.
À travers cette cartographie, c’est un motif de soi-même que l’on dessine. L’écriture devient ce lieu où se concilient les contraires ; apparaissent alors la beauté et la précarité de l’existence, comme si l’une et l’autre (…)

Iris Danielle Fournier et Luce Guilbaud

1er janvier 2013

Iris Danielle Fournier et Luce Guilbaud

"Le silence fait tomber les hommes
venus des mers glacés
Iris sur ligne de vie délivre
voyage vers l’île aux fougères
Nous ne vivons pas à la même heure ;
quand l’une se lève, l’autre mange"

Effleurés de lumière de Danielle Fournier

1er février 2011

Effleurés de lumière de Danielle Fournier

Deux femmes, la même, se croisent et découvrent que l’une ne peut être sans l’autre. Ce livre sur la féminité met en scène ces deux femmes, un autre, homme ou enfant, et un choeur grec."

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.