L’Iris marchait de son odeur…

Auteur : Alain Borne

L'Iris marchait de son odeur…

Fac-similés de manuscrits de l’auteur

Après les trois anthologies de poèmes inédits du poète publiées chez Voix d’encre, voici un nouvel opus composé de divers textes en vers comme en prose : "L’iris marchait de son odeur…", une longue suite poétique inconnue jusqu’à ce jour, suivie de poèmes récemment retrouvés, d’un autoportrait de l’auteur, de son "art poétique"
extrait de deux conférences ainsi que de lettres sur Dieu et le mariage…
(Édition de proses et poèmes inédits a été établie par Alain Blanc)

Paru le 1er mars 2014

Éditeur : Voix d’encre

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.