L’Usage ancien de la pierre de Ray DiPalma

Traduit de l’américain par Vincent Dussol

’Usage ancien de la pierre est la première de trois œuvres à charpente diaristique composées par Ray DiPalma durant la dernière décennie. Ont suivi Jihadgraphy (2002) et An August Daybook (2005). Timide dans ce premier livre, la place du visuel s’affirmera ensuite. La structure à semblance de quotidienneté se prête peut-être à cette fusion des deux pans de la création de DiPalma, à la fois poète et artiste graphique depuis ses débuts. Au fil des entrées, on lit le constat d’un effondrement, d’une complétude impossible, d’un originaire enfui, d’un sens en quête duquel il faut partir. Flottent des fragments. En choisissant la forme du journal, DiPalma s’est donné la possibilité de continuer dans l’expérimentation : d’autant que la suite des jours est ici rompue, discontinuité homologue au propos.

Paru le 1er juin 2007

Éditeur : Grèges

Genre de la parution : Biographie

Poème
de l’instant

Lorand Gaspar

Approche de la parole

Le poème n’est pas une réponse à une interrogation de l’homme ou du monde. Il ne fait que creuser, aggraver le questionnement. Le moment le plus exigeant de la poésie est peut-être celui où le mouvement (il faudrait dire la trame énergétique) de la question est tel - par sa radicalité, sa nudité, sa qualité d’irréparable - qu’aucune réponse n’est attendue plutôt, toutes révèlent leur silence. La brèche ouverte par ce geste efface les formulations. Les valeurs séparées, dûment cataloguées, qui créent le va-et-vient entre rives opposées sont, pour un instant de lucidité, prises dans l’élan du fleuve. De cette parole qui renvoie à ce qui la brûle, la bouche perdue à jamais.

Approche de la parole,
Éditions Gallimard, 1978.