L’amour ce n’est pas

L’amour ce n’est pas

L’amour
ce n’est pas ce qui est en toi
ce n’est pas ce qui est en moi
c ’est ce qui existe

entre nous.

L’amour
ce n’est pas ce que je suis pour toi
ce n’est pas ce que tu es pour moi
c’est ce qu’est le monde

pour nous.

Cette contrée de vivre qu’on appelle
le monde
ce pays d’agir et de parler
qui nous unit
comme le geste d’embrasser
unit les souffles.

Le monde
avec nos yeux qui font le jour
avec nos doigts qui y dessinent le temps qui passe
avec nos doigts qui y fabriquent le temps qui passe…

L’amour
cette trace de nous
dans le monde.

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.