L’âne du manège

Michel Monnereau

Je suis le petit âne
du manège pour enfants.
Je tourne comme un âne
dans la poussière et le vent.

Je transporte des rires,
de la joie et des frayeurs
et pendant que je soupire
je donne du bonheur.

Pensez à moi cet hiver
quand le froid garde les enfants.
Je tourne à ne savoir quoi faire,
je tourne comme un tourment.

Je suis la longe de l’ennui,
et qu’elle est longue jusqu’à l’été !
Si le dieu des ânes était mon ami
il la raccourcirait.

Poème extrait de Le soleil oiseleur, Le Farfadet bleu, 2000

Poème
de l’instant

Charles Baudelaire

Delphine et Hippolyte

Mes baisers sont légers comme ces éphémères
Qui caressent le soir les grands lacs transparents

Charles Baudelaire, 1821-1867, « Delphine et Hippolyte », Les Fleurs du mal, 1857.