L’animal central

Auteur : Mathieu Brosseau

L'animal central

Dire la chose en train de se faire, quand le "dire" est la chose en train de se faire.

Incarner cette vie augmentée.
C’est poésie.

J’habite ce nulle part qui m’habite.

couv dessin d’Edmond Baudouin

Mot de l’éditeur
Un recueil sur le désir humain. L’Animal central évoque par ellipses le processus du désir, de son surgissement primitif à son élaboration complexe.

Ici se chevauchent le profane, le sacré et la folie : du big bang du désir à son sacre. En découle une alternance de tons, de rythmes et de lexiques : marque d’une pensée en train d’être vécue ou d’une vie en train de (se) penser.

Le désir est au fondement de notre être. Et c’est par la poésie que Mathieu Brosseau tente ici d’approcher ce désir, ce « là », à la fois dans son mouvement et dans ce qu’il est, originairement.

Paru le 1er juin 2016

Éditeur : Le Castor Astral

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.