L’aube des blessures de Mustafa Hamlat

L'aube des blessures de Mustafa Hamlat

Les blessures viennent de lointaines fêlures.
Des "aubes navrantes et des soleils amers".
La beauté, la laideur, l’art dans toutes des splendeurs, à longueur de vie ouvrent en nous ces blessures comme par inadvertance. Que viennent enfin les souriantes cicatrices.

Paru le 1er mars 2012

Éditeur : Bérenice

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

L’Angelus Des Sentes

Je me suis dérobé pour un temps, aux goguenardes clameurs humaines. Heureux de vivre dans le pur enchantement des rossignols et des brises, j’ai gagné la cabane aux murs blancs, au toit de chaume jauni, bâtie ainsi qu’un nid lumineux, au-dessus des torrents.

Michel Abadie, 1866-1922, L’Angelus Des Sentes, 1901.