L’eau vive

L'eau vive

L’Oubli vertu de ma mémoire
J’attends les Aigles de Midi
Les sonorités clarifiées
A toutes les lueurs du large
Quand monte l’eau des solitudes
Quand des jardins s’ensevelissent
Pour exalter le sens du monde.

Paru le 1er février 2014

Éditeur : Editions H. des Abbayes

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Décomposée

Nous nous aimons dans tous les interstices de la fatigue.
Huit heures claironnent. On se dénoue, mais on préserve
dans les plis de nos corps la mémoire exacte des étreintes.

Clémentine Beauvais, Décomposée , Éditions de l’Iconoclaste, 2021.