L’hivernant

L'hivernant

L’écriture ciselée de Frédéric Besnier, dont L’hivernant est le premier recueil publié, nous mène sur les sentiers de la nostalgie en lien avec l’enfance et le sentiment amoureux qui est une affaire très sérieuse quand on a dix-sept ans, et plus… La sensibilité du poète qui penche parfois vers une douleur exquise ne peut laisser indifférent le lecteur en quête d’intériorité. La consolation, c’est la nature comme ressourcement, l’esprit c’est l’écriture venue du sang de la terre. Frédéric Besnier n’a pas encore posé le dernier mot à l’édifice de sa parole poétique.

« Et s’il nous était donné une dernière fois
Abandonnés dans nos silences
De donner confiance aux récits de nos légendes et de nos peines
Pour mieux retourner vivre désarmés
Mériterions
nous ces cris pour tout enfantement
La chair soumise aux échéances
Le pouls où vient s’étouffer le coeur
Qui cares
se tôt ou tard le poignet de celui qui saigne »

L’hivernant est le douzième recueil de la collection Le Vrai Lieu.

Paru le 30 mars 2022

Éditeur : Unicité.

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Lokenath Bhattacharya

Le spectateur enchanté

Posté à la fenêtre, dans la maison qui est la sienne, enca-
dré, tableau lui-même, il reste là, à regarder. Son regard
tourné vers qui, quoi ? Vers la rue ? Ne s’y rencontre-t-il,
au contraire, ni chemin ni défilé ? Pas davantage d’arbres,
de collines, de montagnes ? Pas non plus d’êtres vivants,
pas un seul ? N’y trouve-t-on donc que vide infini, ciel illi-
mité, insondable silence ?

Lokhenath Bhattacharya, Le spectateur enchanté, Éditions La Part des anges, 2000.