L’envers du monde

Jacquy Gil

L'envers du monde
Et toujours une branche prête à lézarder le ciel… Non pour lui infliger quelque blessure, mais pour héler nos regards qui jusqu’ici n’avaient couru que sur les pierres.
Le ciel pousse alors un cri retentissant, ouvre en nous un infini : une autre marche ! Et son vif azur nous éblouit à l’instant même où nos pas heurtaient rudement le sol, – juste pour nous dire ce qu’il faut d’épreuves, de tâtonnements pour parvenir à l’échappée belle.

Paru le 18 juillet 2022

Éditeur : Editions Alcyone

Poème
de l’instant

Le Cimetière marin

Le vent se lève !… Il faut tenter de vivre !

Paul Valéry, 1871-1945, « Le Cimetière marin », 1933.