L’étrange lumière des mourants de Jean-François Poupart

L'étrange lumière des mourants de Jean-François Poupart

édité par Les Intouchables/Poètes de Brousse

"J’ai vu écroulée derrière la porte
une mère qui venait d’enterrer son fils
son corps s’est rempli de terre
couchée au centre de la douleur
j’ai vu une lumière lui sortir par le ventre
un cri sablonneux pour alourdir le monde

la veille de l’accident mortel
j’ai vu jaillir de la nuque de mon frère
un long prisme de néon et d’or
les lumières se sont mélangées

je ne crois pas ce que j’ai vu…"

Jean-François Poupart
Docteur en lettres modernes de la Sorbonne, également essayiste, auteur-compositeur et professeur de littérature.

Paru le 1er janvier 2002

Éditeur : Poètes de Brousse

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.