L’étrange lumière des mourants de Jean-François Poupart

L'étrange lumière des mourants de Jean-François Poupart

édité par Les Intouchables/Poètes de Brousse

"J’ai vu écroulée derrière la porte
une mère qui venait d’enterrer son fils
son corps s’est rempli de terre
couchée au centre de la douleur
j’ai vu une lumière lui sortir par le ventre
un cri sablonneux pour alourdir le monde

la veille de l’accident mortel
j’ai vu jaillir de la nuque de mon frère
un long prisme de néon et d’or
les lumières se sont mélangées

je ne crois pas ce que j’ai vu…"

Jean-François Poupart
Docteur en lettres modernes de la Sorbonne, également essayiste, auteur-compositeur et professeur de littérature.

Paru le 1er janvier 2002

Éditeur : Poètes de Brousse

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Carl Norac

Avant de tout dire

Toute la beauté du monde, je ne peux pas te la dire. Mais rien ne m’empêche d’un peu l’approcher avec toi.

Il y a de si grands murs qui cachent les jardins, des dépotoirs au bord des plages, des ghettos dans des îles, tant de blessures aux paysages.

Par bonheur, un peu de splendeur demeure alentour et le dire, même tout bas, par amour, c’est croire encore qu’un jour, nous irons la trouver, toute la beauté du monde.

Carl Norac, « Avant de tout dire », Le livre des beautés minuscules, Éditions Rue du Monde.