L’étranger et la rose

Auteur : Claudine Helft

De la légende au mythe et du mythe au mystère, L’étranger et la rose est d’abord une histoire passionnelle entre deux peuples fratricides que symbolisent un homme et une femme, "toujours la même et toujours à renouveler".
Seul, l’amour pourra faire tomber les murs-frontières. "Je t’aime et tombent cent mille visages dont un seul est à moi."
Poète et critique, Claudine Helft est l’auteur d’une dizaine de livres dont une trilogie, Le Monopole de Dieu, Métamorphoses de l’ombre et L’infinitif du bleu. Présidente du Prix Louise-Labé, elle est aussi membre de l’Académie Mallarmé.

Collection "Points fixes / Poésie", 80 pages, 13 euros.
ISBN : 2 74910 120 4

Paru le 6 juin 2003

Éditeur : Le Cherche-Midi

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Charles Cros

Sonnet

Moi, je vis la vie à côté,
Pleurant alors que c’est la fête.
Les gens disent : « Comme il est bête ! »
En somme, je suis mal côté.

J’allume du feu dans l’été,
Dans l’usine je suis poète ;
Pour les pitres je fais la quête.
Qu’importe ! J’aime la beauté.

Beauté des pays et des femmes,
Beauté des vers, beauté des flammes,
Beauté du bien, beauté du mal.

J’ai trop étudié les choses ;
Le temps marche d’un pas normal ;
Des roses, des roses, des roses !

Charles Cros, « Sonnet », Le Collier de griffes.