L’herbier philosophe

d’Agnès Domergue

L'herbier philosophe

Illustrations par Cécile Hudrisier.

À travers des plantes aux noms évocateurs, comme les immortelles, la pensée, l’éphémère, l’amour en cage ou la canne à pêche des anges, Agnès Domergue et Cécile Hudrisier s’inspirent de la forme japonaise ancestrale du Koan : de courtes phrases, anecdotes ou énigmes, pour méditer et provoquer ainsi « une étincelle d’éveil ». Du Koan éclot alors une fleur inconnue…
Elles nous offrent un magnifique herbier pour s’émerveiller, penser, méditer, un ouvrage unique d’une grande originalité et d’une grande force, qui interroge la nature, notre nature, et leurs mystères, pour s’approcher de leur réalisation.

Paru le 25 mars 2020

Éditeur : Grasset Jeunesse

Genre de la parution : Jeunesse

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Stèles

La cime haute a défié ton poids. Même si tu ne peux l’atteindre, que le dépit ne t’émeuve : Ne l’as-tu point pesée de ton regard ?
La route souple s’étale sous ta marche. Même si tu n’en comptes point les pas, les ponts, les tours, les étapes, - tu la piétines de ton envie.
La fille pure attire ton amour. Même si tu ne l’as jamais vue nue, sans voix, sans défense, - contemple-la de ton désir .

*

Dresse donc ceci au Désir-Imaginant ; qui, malgré toutes, t’a livré la montagne, plus haut que toi, la route plus loin que toi,
Et couché, qu’elle veuille ou non la fille pure sous ta bouche.

Victor Segalen, Stèles, « Stèle au désir », 1912.