L’heure sensible

Auteur : Christiane Keller

<i>L'heure sensible</i>

Recueil à deux voix de Muriel Feuillet et Chrsitiane Keller
Photographies de Damien Keller.

"Deux femmes dialoguent : leurs poèmes se répondent dans le ressac des souffles par delà les blessures et les jardins palissés de questions. comme réenchanter les regards des saveurs du monde, elles réécrivent les signes d’un possible, l’une guidée par la lumière de l’Amant, l’autre mue par l’instinct sauvage de la pénombre. Un seul mot parfois suffit, à l’heure sensible, dans l’ensoleillement des rocailles de la mémoire, pour rejoindre des contrées insoupçonnées et fertiles. Dans l’éboulis des linceuls se creuse un espace qui jamais encore ne fut…"

Paru le 1er novembre 2010

Éditeur : L’âge d’Homme

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.