L’idée bleue

Editions de poésie

Poésie contemporaine
Poésie étrangère

Collection de poésie pour la jeunesse : Le farfadet bleu

Revue de poésie : Décharge

Type de livres
Brochés, illustrés (coll. Jeunesse)

Mode de diffusion
Lirairies, diffusion CED, distributeur Casteilla et vente par correspondance "lectorat-souscription"

Année de création  : 1974 (dé bleu) 2004 (L’idée bleue), cessation d’activité en 2009. Les titres disponibles sont désormais diffusés par les éditions Eclats d’encre (coll. le dé bleu) et les éditions Cadex (coll. Le farfadet bleu)

Nombre de parutions par an : 12

Tirage moyen : 1000 ex (2000 ex pour la jeunesse)

Auteurs phares : Valérie Rouzeau, James Sacré, François de Cornière, Albane Gellé, G.L. Godeau, Jean-Pierre Georges, Antoine Emaz, Ariane Dreyfus, ect…


Ne souhaite pas recevoir de manuscrits

Editeur : Louis Dubost
Tél : 02 51 34 94 00

Contact

(anciennement le Dé bleu)
6 place de l’église

85310

Chaillé-sous-les-Ormeaux

Dites-le aux dahlias aux crapauds et aux chiens de Catherine Mafaraud-Leray

1er octobre 2005

Dites-le aux dahlias aux crapauds et aux chiens de Catherine Mafaraud-Leray

Ne pas savoir d’où cela vient
Ni chemins ni frontières
Que le vivre se risquant très loin
Aux collures de la représentation
Incohérente au centre des pierres
J’assiste à la lutte sèche
Entre des restes de corps
Et des guenilles de tête
Avant de partir un matin
J’arriverai à tout faire
L’infirme l’enfant la femme
Et la maîtresse
Et surtout la morte
Qui m’endigue de force
Tel un fragile et inutile fusain.
C.M.-L.
Catherine Mafaraud-Leray vit et enseigne dans la région parisienne. Très (…)

Paul les oiseaux

1er septembre 2005

Paul les oiseaux

Erwann Rougé est né en 1954 à Rennes où il vit. Son écriture, au ton si singulier qu’on le reconnaît immédiatement, peut être approchée en quelques termes : toucher, respiration, nuance, nudité. Toute son oeuvre, depuis L’Oubli (Calligrammes) jusqu’à Douve (Unes) et Le Bruissement d’oubli (Apogée), tente de rejoindre ce corps inatteignable que les mots dissimulent souvent, parfois révèlent, et alors la poésie peut devenir cruelle lucidité. Il y a dans ses textes une étrangeté de la perception, hypersensible, (…)

Crobards et Mounièques de Bernard Moreau

1er juin 2005

Crobards et Mounièques de Bernard Moreau

Illustration des Sophie Grenouilleau
Collection le Farfadet
"Un petit monsieur écrit
sur des bouts de papier
petit monsieur tout seul
cherche un mai me contacter
le petit monsieur au vent
jette les papiers attend
dix jours et puis dix nuits
le perce-neige fleurit
l’oiseau chante un matin
c’est beau à en pleurer
Qui a lu les petits papiers ? "

Décharge 126

1er juin 2005

Décharge 126

Odile Caradec
Ariane Dreyfus
Michel Merlen
Jacques Izoard
Roland Nadaus
Serge Pey

Décharge 125

1er mars 2005

Décharge 125

Pierre Autin-Grenier
Alain Guillard
Serge Wellens
Yves-Jacques Bouin
Jacques -François Piquet
Le Printemps de Durcet
Article sur "Peinture et poésie" de Luce Guilbaud

Un pays très près du ciel

1er mars 2005

Un pays très près du ciel

Prix de poésie de la Ville d’Angers
On a beau faire c’est toujours
par temps de nord qu’on se trouve
à planterles bulbes les Mulhouse dans la note
aiguë des lignes électriques qui vont
et viennent d’un bout à l’autre du jardin
potager boue froide à l’extrémité
des doigts collée cordeau le fil équilibriste.
Thierry le Pennec est né en 1955 à Saint-Germain-en-Laye. il vit dans les Côtes d’Armor. Agriculteur, jardinier et père au foyer. Poète discret, il a publié cinq plaquettes et collabore (…)

Décharge 123

1er septembre 2004

Décharge 123

Dossier : Gérard Noiret
Marie-Christiane Raygot
Jean-Paul Klee

Le cheval de craie

1er septembre 2004

Le cheval de craie

Pierre Gabriel (1926-1994) né à Bordeaux, a longtemps vécu à Condom, en Armagnac. Auteur discret d’une oeuvre exigeante (poèmes, romans, nouvelles), il a évoqué son enfance dans un beau roman, L’ormeau ; et maintenant, il s’adresse à son petit-fils et à tous les enfants du monde dans Le cheval de craie, dont il avait envoyé le manuscrit deux mois avant de s’absenter à jamais dans le "Haut-Pays".

Poème
de l’instant

Carl Norac

Avant de tout dire

Toute la beauté du monde, je ne peux pas te la dire. Mais rien ne m’empêche d’un peu l’approcher avec toi.

Il y a de si grands murs qui cachent les jardins, des dépotoirs au bord des plages, des ghettos dans des îles, tant de blessures aux paysages.

Par bonheur, un peu de splendeur demeure alentour et le dire, même tout bas, par amour, c’est croire encore qu’un jour, nous irons la trouver, toute la beauté du monde.

Carl Norac, « Avant de tout dire », Le livre des beautés minuscules, Éditions Rue du Monde.