L’infime congé des pierres de Jacques Brossard

L'infime congé des pierres de Jacques Brossard

En ces temps de pesanteur du monde, épreuve de force, liquidation en tout genre, jusqu’à l’or du temps que l’on solde, martèlement, voir bombardement intensif, l’Atelier du Hanneton continue son errance poétique et vous propose de nouveaux copeaux d’imaginaire.
Errance poétique ?
Oui, car c’est peut-être dans cette blessure, dans cette absence de certitude, qu’il nous faut maintenant chercher.
Les cahiers-cristal sont une errance.
Un ensemble de feuilles cousues qui laisse dans la main une sensation de légèreté, une alliance de papier et de typographie qui tente d’approcher au plus près les voix des poètes, les détails de leurs écritures, les choix singuliers de leurs mots.
Les cahiers-cristal laissent dans la tête des copeaux d’imaginaire.

extrait :

L’Ame est millénaire
Dans un corps séculaire
Outre l’apnée obsolète
D’une danse d’abeilles

Et tout fait verbe
En deça du calme obscène
Des givres

Paru le 1er décembre 2003

Éditeur : L’Atelier du hanneton/ les cahiers-cristal

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Tchernobyl, récits

J’ai ramassé, dans les environs du réacteur, une pierre que j’ai longtemps eue posée sur la bibliothèque, je la regardais, parfois aussi je la prenais dans mes mains. Un ami qui passait chez moi et a appris d’où elle venait l’a jetée par la fenêtre.

Ingrid Storholmen, Tchernobyl, récits,Traduit du norvégien par Aude Pasquier, Éditions LansKine, 2019.