L’opulence de la nuit

Auteur : Charles Juliet

<i>L'opulence de la nuit</i>

"Quand j’ai faim tout me nourrit
racontait cette chanteuse
dont le nom m’est inconnu

un visage la pluie l’aboiement
d’un chien moi ausi
quand j’ai grande faim

musardant par les rue populeuses
dérivant au gré de mon humeur
je m’emplis de tout ce qui s’offre

des visages des regards un arbre un nuage
la lumière du jour le sourire d’un enfant
tout est absorbé tout me nourrit

Paru le 1er septembre 2006

Éditeur : POL

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Charles Cros

Sonnet

Moi, je vis la vie à côté,
Pleurant alors que c’est la fête.
Les gens disent : « Comme il est bête ! »
En somme, je suis mal côté.

J’allume du feu dans l’été,
Dans l’usine je suis poète ;
Pour les pitres je fais la quête.
Qu’importe ! J’aime la beauté.

Beauté des pays et des femmes,
Beauté des vers, beauté des flammes,
Beauté du bien, beauté du mal.

J’ai trop étudié les choses ;
Le temps marche d’un pas normal ;
Des roses, des roses, des roses !

Charles Cros, « Sonnet », Le Collier de griffes.