L’opulence de la nuit

Auteur : Charles Juliet

<i>L'opulence de la nuit</i>

"Quand j’ai faim tout me nourrit
racontait cette chanteuse
dont le nom m’est inconnu

un visage la pluie l’aboiement
d’un chien moi ausi
quand j’ai grande faim

musardant par les rue populeuses
dérivant au gré de mon humeur
je m’emplis de tout ce qui s’offre

des visages des regards un arbre un nuage
la lumière du jour le sourire d’un enfant
tout est absorbé tout me nourrit

Paru le 1er septembre 2006

Éditeur : POL

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Les Provinciales

Ferme les yeux, tout ce que tu vois t’appartient.

Jean Giraudoux, Les Provinciales.