Auteur : Étienne Paulin

Là

Une grande discrétion habite ces poèmes d’aspect minimaliste. lls ont, dirait-on, le poids, le vertige, la calme assurance d’une feuille qui tombe ; la puissance insolente d’un murmure ou d’un sourire ; le frémissement du vide qui demeure après l’« accident » d’écrire. Pour faire voir ou sentir le désarroi du poète devant l’irruption du poème, son attente, sa surprise et l’inquiétude qui le gagne quand tout est dit et que tout reste à dire, l’auteur procède par des notations brèves qui résonnent longuement d’un poème à l’autre et laissent le lecteur dans un silence bruissant qui apaise en ouvrant le champ de la poésie.

Paru le 10 octobre 2019

Éditeur : Gallimard

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Le Chant du métèque

Vous ne saurez jamais ma soif mon angoisse
des visages douloureux, des nébuleuses obscures,
des sourires lumineux, des carrefours tordus,
du temps qui naît, du temps qui meurt,
des fenêtres closes, des tombes étales
sous le baiser humide du ciel.

Jean Malaquais, « Le Chant du métèque », Revue Caravanes 7, Éditions Phébus, 2001.