La Crypte

La Crypte est une maison d’édition créée en 1984. Soutenue par la ville de Hagetmau et le conseil départemental des Landes, elle a pour but de publier et de faire lire de la poésie contemporaine.

FAIRE LIRE

À ce jour, elle propose 4 collections :

Jean Lalaude  : les premiers textes de jeunes auteurs dont le lauréat du Prix de La Crypte, qui consacre chaque année un poète de moins de trente ans, jamais publié à compte d’éditeur.
(le pays qui grandit) : une collection destinée à des poètes d’expression française.
moins les murs : une collection bilingue, poèmes à deux voix, dont l’une emprunte le français.
La bonne compagnie : un dialogue poétique entre un auteur et une œuvre, un thème ou un registre qui le touche ou l’interroge.

FAIRE VIVRE

Désireuse de favoriser la lecture et de faire vivre la poésie dans tous les lieux (chez l’habitant ou ailleurs !) et pour tous les publics, elle se veut aussi le partenaire privilégié de tous les acteurs culturels, associatifs et éducatifs du département et de la région : bibliothèques, médiathèques, librairies, écoles, collèges, lycées, etc.

Dans cet objectif, elle organise :

des rencontres d’auteurs,
des lectures, des récitals ou des spectacles,
des ateliers d’écriture,
Moins les murs, un festival de la parole.
Pour tout contact, merci d’écrire à : lacrypte40@orange.fr

DANS UN LIEU PRIVILÉGIÉ : LA CRYPTE ROMANE

Soutenues par la ville de Hagetmau et liées par des liens historiques et amicaux à l’Amicale laïque de Hagetmau, dont elles sont une émanation, les éditions de La Crypte grâce à ces partenariat bénéficient d’un lieu unique pour accueillir les événements poétiques qu’elles veulent promouvoir. Récitals, lectures, concerts, expositions ou théâtre : tous, depuis trois décennies, trouvent dans la crypte de Saint-Girons le cadre prestigieux propice à un moment rare et privilégié.

Contact

Crypte de hagetmauavenue Corisande

40700

Hagetmau

La saison des pluies, de Khaled Ezzedine

1er mars 2013

La saison des pluies, de Khaled Ezzedine

Ce qui fait chez Khaled Ezzedine la beauté si simple du poème : pour ce qui est et ce qui fuit, pour le vieillard et pour l’enfant, avec son désespoir, si rare, oui : la tendresse.
toi cependant
et ta faible voix
d’hirondelle effrayée
comme un soleil qui éclaire
l’encre, la page et la chaise

Comme une ironie d’Aurélie Fournier

1er février 2007

Comme une ironie d’Aurélie Fournier

Prix de la Crypte 2006
"Le bruit de l’homme
leur rappellera
ce qu’elles ne peuvent oublier"

Le ciel où je tombe de Christian Marsan

1er septembre 2006

Le ciel où je tombe de Christian Marsan

"Plus loin que le visible
je veux dire,
aucun souffle n’y porte
pas de voix qui se plaint
plus visible même que le visible -
dans les brèches du jour
aux racines du temps
invisible
qui dit viens il est temps
dans les pages du livre au passage
du vent si léger et si lourd
qui dit dieu ! et pourtant

Poème
de l’instant

L’Oiseau en liberté

L’oiseau qui passe là-bas,
L’oiseau léger
Qui bat des ailes
Et fend l’air là-bas à l’horizon,
N’a rien à lui au monde,
Mais comme il est joli
En liberté !

Claude-Joseph M’Bafou-Zetebeg, « L’Oiseau en liberté », Anthologie africaine : poésie , Éditions Hatier, 2001.