La Divine Comédie

Auteur : Dante Alighieri

La Divine Comédie

De la descente dans les profondeurs de la terre – au milieu des cris et des corps soumis aux pires tortures – jusqu’à la contemplation de “l’Amour qui meut le Soleil et les étoiles” en passant par l’expérience de la métamorphose à laquelle le poète nous convie, La Divine Comédie sonde l’âme humaine dans les aspects les plus divers de ses questionnements. Et par la puissance du langage, par la magie des images tantôt terribles tantôt lumineuses qui scandent le récit, elle nous rappelle à quel point l’art est au centre de toute vie.

La traduction neuve de Danièle Robert – à qui l’on doit également des versions de référence des grands textes d’Ovide, de Catulle, et de la poésie de Paul Auster – s’attache à respecter dans notre langue l’intégralité de la structure élaborée par Dante. Au cœur de celle-ci : la terza rima, qui constitue, avec la terzina, un véritable moteur pour le poème selon une rythmique créatrice de sens.

Animée d’un souffle constant, ne se départant jamais du souci de fidélité au texte, cette traduction unanimement saluée permet d’aller plus avant dans la découverte de la beauté inventive, de la puissance, de la modernité du chef-d’œuvre universel qu’est La Divine Comédie.

Paru le 11 mars 2021

Éditeur : Actes Sud

Genre de la parution : Version bilingue

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Philip Larkin

Où vivre, sinon ?

Is it for now or for always
The world hangs on a stalk ?
Is it a trick or a trysting-place,
The woods we have found to walk ?

Is it a mirage or a miracle,
Your lips that lift at mine :
And the suns like juggler’s juggling-balls,
Are they a sham or a sign ?

Shine out, my sudden angel,
Break fear with breast and brow,
I take you now and for always,
For always is always now.

Philip Larkin, Où vivre, sinon ?, Traduit de l’anglais par Jacques Nassif, Éditions de la Différence, 1994.