La Fille de l’autocar

Simon Martin, illustrations d’Anne Laval

La Fille de l'autocar

La Fille de l’autocar, nouveau livre du poète Simon Martin, déploie les instants d’une rencontre, de la découverte d’un amour. Trajet après trajet, saison après saison, la poésie de Simon Martin explore les sentiments naissants, l’attachement à l’autre, ouvre aux impressions offertes par le monde et la nature. La Fille de l’autocar touche le lecteur par son écriture précise et malicieuse ; chacun se reconnaîtra dans cette exploration poétique du quotidien. Les images d’Anne Laval font de ce voyage à travers l’amour et ses saisons un périple inoubliable parmi les formes et les couleurs.
La fille de l’autocar parle ;

le paysage défile.

La fille de l’autocar froisse le bout de son écharpe ;

le paysage s’arrête au carrefour.

Le passage d’une pie dans le ciel clair,

le frôlement d’un tibia contre le mien,

ne sont que d’infimes variations d’un même départ.

Simon Martin est né en 1978. Il a publié Écrits au pied de la lettre (Donner à voir, 2010), Ma grand-mère chante le blues (Le Rouergue, 2011) et La Grande guerre de Pépé Célestin (éditions du mercredi, 2017). Il a également publié à Cheyne trois livres dans la collection Poèmes pour grandir : Dans ma maison (2013), Avec mes deux mains (2015), Qui es-tu ? (2017) ; et un livre dans la collection Verte : Comment je ne suis pas devenu peintre (2015). Aujourd’hui, il travaille dans une radio associative à Chartres.

Anne Laval est née en 1979 à Tahiti. Elle dessine pour les magazines et les livres jeunesse en France et à l’étranger. Elle réalise des affiches pour des festivals, participe à des expositions. Ses deux derniers albums, Le Nombril du monde et Une belle journée, sont parus aux éditions du Rouergue jeunesse. Elle organise également de grandes expositions récréatives et expérimentales réunissant auteurs, illustrateurs et plasticiens avec son collectif « Les Rhubarbus ».

Paru le 17 mars 2021

Éditeur : Cheyne

Poème
de l’instant

Un bruit de bleu

On pourrait
Avant de partir
Écouter une dernière fois
Le vent dans le feuillage
On pourrait
Laisser là
Nos os
Pour voyager plus léger
Et l’on attendrait
L’une de ces nuits
Où la lune
Ouvre un chemin sur la mer.

Louis Raoul, Un bruit de bleu, L’Ail des ours, 2021.