La Margeride

Contact

845, chemin de la Margeride.

30000

Nîmes

N.Y.

1er septembre 2011

N.Y.

Variations typographiques de Robert Lobet
Poésie
"Elle va à N.Y.
La nuit, elle va à N.Y.
Elle n’a pas de grands bras. Pas encore très grands. Pas encore poussés jusqu’au bout. Mais elle les ouvre, elle les étend, elle les étire le plus loin possible. Et elle monte. En oblique vers le ciel."
format de 20x12,5 cm
Édition originale sur papier Conquéror 300g., accompagnée de quatre typographies originales de Robert Lobet, tirée à 50 exemplaires numérotés 1 à 50 et signés par l’auteur et l’artiste (…)

En marge du jour de Christian Poirier

1er décembre 2009

En marge du jour de Christian Poirier

"La ronce et la mousse s’allie
les haies bordent le matelas des champs
et sous la taie d’un halo restant
le monde qui se rêvait différent s’éveille différent"
[…]

Poème
de l’instant

Lorand Gaspar

Approche de la parole

Le poème n’est pas une réponse à une interrogation de l’homme ou du monde. Il ne fait que creuser, aggraver le questionnement. Le moment le plus exigeant de la poésie est peut-être celui où le mouvement (il faudrait dire la trame énergétique) de la question est tel - par sa radicalité, sa nudité, sa qualité d’irréparable - qu’aucune réponse n’est attendue plutôt, toutes révèlent leur silence. La brèche ouverte par ce geste efface les formulations. Les valeurs séparées, dûment cataloguées, qui créent le va-et-vient entre rives opposées sont, pour un instant de lucidité, prises dans l’élan du fleuve. De cette parole qui renvoie à ce qui la brûle, la bouche perdue à jamais.

Approche de la parole,
Éditions Gallimard, 1978.