La Margeride

Contact

845, chemin de la Margeride.

30000

Nîmes

N.Y.

1er septembre 2011

N.Y.

Variations typographiques de Robert Lobet
Poésie
"Elle va à N.Y.
La nuit, elle va à N.Y.
Elle n’a pas de grands bras. Pas encore très grands. Pas encore poussés jusqu’au bout. Mais elle les ouvre, elle les étend, elle les étire le plus loin possible. Et elle monte. En oblique vers le ciel."
format de 20x12,5 cm
Édition originale sur papier Conquéror 300g., accompagnée de quatre typographies originales de Robert Lobet, tirée à 50 exemplaires numérotés 1 à 50 et signés par l’auteur et l’artiste (…)

En marge du jour de Christian Poirier

1er décembre 2009

En marge du jour de Christian Poirier

"La ronce et la mousse s’allie
les haies bordent le matelas des champs
et sous la taie d’un halo restant
le monde qui se rêvait différent s’éveille différent"
[…]

Poème
de l’instant

La panthère des neiges

L’affût commande de tenir son âme en haleine. L’exercice m’avait révélé un secret : on gagne toujours à augmenter les réglages de sa propre fréquence de réception. Jamais je n’avais vécu dans une vibration des sens aussi aiguisée que pendant ces semaines tibétaines. Une fois chez moi, je continuerais à regarder le monde de toutes mes forces, à en scruter les zones d’ombre. Peu importait qu’il n’y eût pas de panthère à l’ordre du jour. Se tenir à l’affût est une ligne de conduite. Ainsi la vie ne passe-t-elle pas l’air de rien. On peut tenir l’affût sous le tilleul en bas de chez soi, devant les nuages du ciel et même à la table de ses amis. Dans ce monde il survient plus de choses qu’on ne le croit.

Sylvain Tesson, La panthère des neiges, Éditions Gallimard, 2019.