La Mer du troisième jour

Auteur : Armand Gatti

La Mer du troisième jour

La Mer du troisième jour
La mer qui ampute le cinquième point cardinal
La mer malade du cinquième point cardinal
Mer pascale

La mer est le premier mouvement, elle est la naissance, de l’homme, du langage, des traces de vie, des sangs versés…Tout sort de la mer et tout y retourne. Ce texte peut-être vu comme une épopée de notre monde, monde corrompu par le genre humain, par les déchirements de ses peuples, par la perte de notre Culture, par notre impossibilité à communiquer, par le langage vide de sens. Cette belle fresque se joue entre les eaux et les flammes, entre l’obscur et la lumière, entre le bas et le haut, à la recherche d’un ailleurs poétique.

Emmanuelle Amann a travaillé avec Armand Gatti à l’occasion de plusieurs ateliers théâtre. Elle a notamment illustré d’un bois gravé l’ouvrage Le Bombardement de Berlin paru chez Æncrages & Co.

Paru le 1er mars 2015

Éditeur : Aencrages&Co

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.