La Part des anges

La Part des anges éditions publie de la poésie mêlée à l’image : photographies, peintures, encres, etc.
Selon sa ligne éditoriale qui est d’associer le texte à l’image. Ainsi elle a édité des auteurs connus qui lui ont fait la grâce d’accepter ses propositions, mais aussi des auteurs inconnus ou peu encore. Car tel est le rôle de l’éditeur : un découvreur et un faire-valoir.
Ainsi des livres sont nés, collectifs ou avec un auteur unique, des rencontres magnifiques : Bhattacharya notamment.
La part des anges éditions aime la poésie qui lui procure de l’émotion, qui la touche. L’associer à l’image c’est faire vibrer les échos, les résonnances fortuites, involontaires et non provoquées. Mais justement de l’inattendu sourd une rencontre comme inscrite inévitablement dans la logique de la Vie.
Et lire la poésie, celle éditée par d’autres est tout aussi important.
Se nourrir de mots et d’images, qui les accompagnent, redoubler la sensibilité, quelle gageure !

Poésie contemporaine (et image)

Livres d’artistes

Type de livres
Beaux-livres, livres alliant le texte et l’image, la qualité entre fond et forme.

Mode de diffusion, de distribution :
autodiffusion ou selon les types de livres

Année de création : 1998

Nombre de parutions par an : variable

Tirage moyen : variable

Auteurs phares : Joël Vernet, Jacques Abeille, Bernard Manciet

Ne souhaite pas recevoir de manuscrits

Editrice : Marie Christine Moreau
Tél : 05 53 24 84 39 ou 09 77 06 61 08
e-mail : lapartdesangeseditions@orange.fr
vidéo LPDA :
http://www.dailymotion.com/video/x9odo6_la-part-des-anges_creation

Référencée chez Electre & Dilicom
Indicatif éditeur : 978-2-912882

Distributeur :
SPE 171 rue de la Convention 75015 Paris
Tél. 01 45 67 63 03 - Fax 01 45 67 63 04
comptoir.spe@gmail.com

Tél. 05 53 24 84 39 ou 09 77 06 61 08

Contact

Prats

24230

Saint-Seurin-de-Prats

(Irlande) La péninsule de Dingle - Signes d'un paysage

1er mars 2012

(Irlande) La péninsule de Dingle - Signes d’un paysage

Photographies : Pierre-Jérôme Jehel / Préface : Bernard Plossu / Poèmes : Seamus Heaney (Prix Nobel de littérature 1995) / Extraits de textes de : John Millilngton Synge & Tomàs O’Crohan, Charles Le Cœur & Corinne Feïss-Jehel.
Bilingue anglais.Traduction d’Elisabeth Morris hors textes littéraires et poèmes.
4è de couverture : Ce parcours photographique prend sa source aux côtés de recherches géographiques sur l’évolution morphologique de la péninsule de Dingle en Irlande dans le comté du Kerry. (…)

Les repentirs de Froberger de Lambert Schlechter et Nicolas Maldague

1er juin 2011

Les repentirs de Froberger de Lambert Schlechter et Nicolas Maldague

quatrains biographiques.
"Garcia Lorca
Rose rouge soudain éclôt
sur sa chemise où est le coeur
et tout noir le ciel andalou
les guitares toutes se taisent"

Les réponses seules ont des reflets

1er novembre 2010

Les réponses seules ont des reflets

Michèle Iznardo, peintre & Marc Desombre, écrivain.
17 dessins au fusain de l’artiste et 17 "phrases" poétiques en résonance-reflet.
Beau livre-catalogue. Tous publics. 32 p, 17 x 29 cm.

Vogeltekens - Augures de Stefaan van den Bremt

1er avril 2010

Vogeltekens - Augures de Stefaan van den Bremt

quatrains de Stefaan van den Bremt & miniatures peintes de Solange Abbiati Les auteurs :
Solange Abbiati, née en 1949, s’est toujours exprimée à travers l’image. Après ses études supérieures d’arts plastiques à Bruxelles, elle est allée s’immerger durant un an dans le mode de vie et la culture des berbères du Moyen-Atlas pour découvrir un autre monde et y enseigner comme volontaire dans une école primaire. Pendant vingt-huit ans elle a enseigné les arts plastiques dans une académie bruxelloise et n’a (…)

Entre vents, racines et rocks, Mont Ventoux de Joël-Claude Meffre

1er mars 2009

Entre vents, racines et rocks, Mont Ventoux de Joël-Claude Meffre

Photographies de Leonard Sussman
Bilingue anglais

<i>Bacs de Loire, bacs de Gironde</i>

1er novembre 2008

Bacs de Loire, bacs de Gironde

Bernard Bretonnière, road-poem Wilfried Guyot, 59 photographies
Road-poem est le nom qui s’est imposé pour définir cette écriture en vers très libres fondée sur plusieurs longues promenades de plusieurs jours, principalement en voiture, entre les points marquant les embarcadères de ces quatre bacs. Promenades nourries d’observations et de rencontres, de réflexions débridées, de géographie, d’histoire, d’art et de littérature dans la compagnie, particulièrement, des poètes Jules Supervielle et Henri (…)

Marcher est ma plus belle façon de vivre

1er novembre 2008

Marcher est ma plus belle façon de vivre

notes éparses
Joël Vernet, textes Jean-Gilles Badaire, 6 encres
“Afin de vous écrire, je me suis assis sous les arbres. J’aime écrire ainsi dans l’air du dehors et je saisis aujourd’hui que je n’ai jamais possédé de pièce, de chambre véritable destinées à l’écriture. J’ai toujours écrit n’importe où : chambres d’amis, chambres de passage, cuisines sombres, cuisines claires, terrasses ouvrant sur l’azur. Il y a quelques livres posés près de cette lettre, sous l’encre noire de ces carnets, tous livres de poètes, (…)

Chemins, Fougères et détours

1er septembre 2007

Chemins, Fougères et détours

Un tour du monde en Ardèche
Joël Vernet, texte Jean-Gilles Badaire, 12 dessins, peintures en double page Bernard Plossu, 26 photographies bichro Daniel Zolinsky, 18 tirages Fresson couleur dont des double pages
La Fabrique du Pont d’Aleyrac est nichée au creux d’une petite vallée, au coeur du paysage âpre et beau du milieu de l’Ardèche. Un torrent frais court aux pieds d’un long bâtiment qui, il y a 150 ans était un moulinage où l’on affinait le fil de soie. Depuis dix ans, il abrite des expositions (…)

<i>Écorchés</i>

1er janvier 2007

Écorchés

.. . Avec Manciet, le feu est partout. Dans les têtes, les cœurs, dans la langue. " Manciet est tellurique " nous dit Bernard Lubat. Une preuve de cette puissance de feu ? Vous l’avez sous les yeux. Songez que les textes de cet ouvrage ont été écrits au soir de sa vie. N’est-ce point la jeunesse éternelle ? Homme de pluie et de lumière, Bernard n’écrivait que porté par l’amour. Ou la colère. Tous deux sont présents ici de manière éclatante. Colère contre le corps qui ne répond plus, le temps qui soudain (…)

Poème
de l’instant

Lorand Gaspar

Approche de la parole

Le poème n’est pas une réponse à une interrogation de l’homme ou du monde. Il ne fait que creuser, aggraver le questionnement. Le moment le plus exigeant de la poésie est peut-être celui où le mouvement (il faudrait dire la trame énergétique) de la question est tel - par sa radicalité, sa nudité, sa qualité d’irréparable - qu’aucune réponse n’est attendue plutôt, toutes révèlent leur silence. La brèche ouverte par ce geste efface les formulations. Les valeurs séparées, dûment cataloguées, qui créent le va-et-vient entre rives opposées sont, pour un instant de lucidité, prises dans l’élan du fleuve. De cette parole qui renvoie à ce qui la brûle, la bouche perdue à jamais.

Approche de la parole,
Éditions Gallimard, 1978.