La Passe du Vent

Contact

La Callonne

01090

Genouilleux

Quarantaines de Jean-Michel Platier

1er avril 2015

Quarantaines de Jean-Michel Platier

Il y a dans Quarantaines un effet de style que les traductions différentes viennent souligner dans les sonorités si particulières à chacune d’entre elles. Faudrait-il cependant en rester là ? Le moins que l’on doive au poète, c’est de le lire avec conviction. Il y a des mots qui ont en eux la vraie vocation. Celle de déciller le langage, d’excaver nos propres mots pour mieux leur restituer vigueur et sens hors du commun.[…] C’est qu’il y a dans cette succession de très courts poèmes, qui s’apparentent (…)

Guetter l'aurore

1er septembre 2014

Guetter l’aurore

Extrait de l’avant-propos
Pourquoi ce livre, cet ouvrage collectif aux voix tellement disparates ? Pourquoi avoir voulu, a quelques-uns, simplement guetter l’aurore ? Parce que, sans aucun doute, ce sont les temps qui le commandent, ces temps de confusion extrême et des plus sauvages barbaries. Ces temps malheureux, le plus souvent, et que nous voudrions rendre plus lumineux. Pourquoi une anthologie de cette sorte, mêlant ainsi poèmes et proses, introspection et prise de parole, souvenirs ou (…)

Voix de la Méditerranée anthologie poétique 2014

1er juin 2014

Voix de la Méditerranée anthologie poétique 2014

46 POÈTES, 22 PAYS 
 Faisant écho au festival Voix de la Méditerranée, l’anthologie rassemble une création de chacun des quarante-six poètes, originaires de vingt-deux pays du pourtour méditerranéen, invités fin juillet 2014, à Lodève. 
 Poème écrit, poème visuel, performance, art action… trouvent ici leur place, dressant un panorama étonnant et vivant de la poésie actuelle. L’édition de chaque texte dans sa langue originale et en français convie le lecteur à un voyage visuel et sonore, pour préparer ou (…)

Istanbul Kilim de sept collines

1er mai 2014

Istanbul Kilim de sept collines

ISTANBUL KILIM DES SEPT COLLINES Textes de Michel Ménaché Photographies de Josette Vial « Je n’ai pas connu mon grand-père Marcos. Marcos et Rébecca m’ont vu naître. J’ai été privé du son de leurs voix. Exil multiplié jusqu’au piège terrifiant de la mort nazie… » 70 ans après la catastrophe qui emporta ses grands-parents, l’écrivain Michel Ménaché imagine les lettres que son grand-père aurait pu lui adresser. Des lettres contant le destin de cette famille juive stambouliote, qui a quitté le Bosphore pour (…)

Portugais-Français / Português-Francês

1er novembre 2013

Portugais-Français / Português-Francês

Jacques Jouet livre, avec Portugais-Français / Português-Francês, un long poème construit à partir de récits récoltés auprès de la communauté portugaise installée sur la région clermontoise.
Un texte fort conjugant récits de vie et histoire industrielle et économique de Clermont-Ferrand, marquée par une immigration liée à l’industrie du pneu.
Un texte oulipien, avec six poèmes centraux respectant la contrainte de la «  joséphine », inventée par Jacques Roubaud.
Un texte, enfin, qui se devait d’être traduit (…)

Inattention de l'attention

1er juin 2013

Inattention de l’attention

La poésie de Dinu Flamand n’est pas accommodante, elle est souvent amère et cruelle (cruelle d’abord vis-à-vis de son auteur, ce qui est la moindre des élégances). Elle porte constamment, comme un signe au front, sa blessure, la cicatrice qu’à nous tous laisse l’existence pour l’avoir trop aimée, trop désirée fidèle aux promesses de l’enfance qui nous promettait le monde. Flamand n’est pas un cynique mais il est trop lucide pour nous en conter. S’il conserve toujours « la petite pièce de l’espoir / dans un (…)

Voix de la méditerranée 2013

1er juin 2013

Voix de la méditerranée 2013

Ouvrage collectif
Collection « Poésie »
Retrouvez et découvrez les poèmes − dans leur langue d’origine et dans leur traduction française − des cinquante auteurs invités cette année au festival Voix de la Méditerranée de Lodève (16-21 juillet 2013) au sein de l’anthologie poétique Voix de la Méditerranée 2013.
Une note biographique sur chacun des auteurs et une interview de Michel Butor, grand invité de l’édition 2013, complètent cette (…)

VERSschumggel réVERSible

1er janvier 2013

VERSschumggel réVERSible

« VERSschmuggel / réVERSible »
Dialogues poétiques franco-allemands
Cette anthologie réVERSible rassemble les textes issus de la rencontre unique, dans le cadre du poesiefestival berlin 2011, de six poètes français et de six poètes allemands parmi les plus innovants de leurs scènes respectives.
Sans parler la langue de leur partenaire et dans une atmosphère féconde, les duos de poètes français et allemands se sont traduits mutuellement, chacun ayant à sa disposition une traduction littérale et la (…)

<i>15<sup>e</sup> voix de la Méditerranée 2012</i>

1er juin 2012

15e voix de la Méditerranée 2012

L’anthologie poétique « Voix de la Méditerranée », préfacée par Franck Loyat, directeur des Voix de la Méditerranée, et Marc Delouze, cofondateur et conseiller littéraire du festival, réunit les textes des cinquante et un poètes invités cette année, tous issus de différentes origines méditerranéennes. L’anthologie publie les poèmes dans leur langue d’origine et dans leur traduction française, et propose une note biographique sur chacun des auteurs. Prolongation de l’éphémère, cette anthologie permet à chacun de (…)

A partir d'un rien

1er avril 2012

A partir d’un rien

Plus qu’une anthologie regroupant des vers épars, À partir d’un rien est à l’image de la Semaine de la poésie de Clermont Ferrand, un livre de la rencontre et du partage, qui poursuit la volonté d’ouvrir les portes de la poésie d’aujourd’hui.
Des voix aux origines et aux courants divers traversent cette anthologie, à travers la participation des poètes Daniel Biga, Carolyn Carlson, Ariane Dreyfus, Jean-Pascal Dubost, Éric Ferrari, Christophe Galland, Albane Gellé, Matthieu Gosztola, Emmanuel Merle, (…)

Poème
de l’instant

Qui veille sur la cigogne aveugle

Le bloc-notes sous l’oreiller

Je le retire à l’aube
du profond de mes songes.
Ma main a gribouillé,
en toute liberté, dans le noir.
J’en décrypte à peine les signes,
on dirait des inscriptions rupestres.
Je me suis adressée à moi-même
des messages d’ailleurs.
Et l’aube se précise
grâce à leur imprécision.

Blaga Dimitrova, 1922-2003, Qui veille sur la cigogne aveugle, traduit du bulgare par Vera Marinova, Revue Europe, 1990.