La Pipe qui prie & fume (réédition) de Maurice Chappaz

La Pipe qui prie & fume (réédition) de Maurice Chappaz

À l’occasion du centenaire de la naissance de Maurice Chappaz (1916-2009), voici la réédition du dernier texte publié de son vivant, merveilleux et souriant testament qui est aussi une ode
au monde et au bonheur d’avoir vécu.

Le bonheur passe comme un coup de faux.

Entre pluie ou bruine je m’attends moi-même. Tout balance entre minuscules ondées, sautes de vent, frémissement des trembles, minutes de froid
et petites gifles de soleil.

Je mordille dans l’au-delà.

Il faut accepter un absolu où l’on meurt. Je ne puis y songer qu’en disant le fameux Merci à l’instant qui me sera donné.

Paru le 1er septembre 2016

Éditeur : Conférence

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Charles Baudelaire

Petits poèmes en prose

Votre œil se fixe sur un arbre harmonieux courbé par le vent ; dans quelques secondes, ce qui ne serait dans le cerveau d’un poëte qu’une comparaison fort naturelle deviendra dans le vôtre une réalité. Vous prêtez d’abord à l’arbre vos passions, votre désir ou votre mélancolie ; ses gémissements et ses oscillations deviennent les vôtres, et bientôt vous êtes l’arbre. De même, l’oiseau qui plane au fond de l’azur représente d’abord l’immortelle envie de planer au-dessus des choses humaines ; mais déjà vous êtes l’oiseau lui-même.

Charles Baudelaire, Petits poèmes en prose, « Le Théâtre de Séraphin », 1868.