La Porte

La Porte
Poésie, art et littérature sous forme de plaquette.

Contact

Yves Perrine
215 rue Moïse Bodhuin

02000

Laon

<i>Et l'orchestre joue sur le pont qui s'incline</i>

1er janvier 2011

Et l’orchestre joue sur le pont qui s’incline

Un matin,
nous nous éveillons
comme si nous ouvrions les yeux
sur tous les matins que promet le voyage.
L’air possède la texture translucide d’une orange.
Le nom des villes portuaires titille nos songes
et le moindre rideau nous semble une voiture.

La gomme couleur cendre

1er novembre 2010

La gomme couleur cendre

Est-ce ainsi qu’on le déchausse
et prend sa place ?
Est-ce ainsi qu’on se démène ?
Est-ce ainsi que les hanches se déboîtent
Ainsi que le plâtre ?

Hoedic (Caneton)

1er octobre 2010

Hoedic (Caneton)

D’île en île
perles qu’on enfile
et porte en sautoir
au plus près du coeur.
Hoedic Edig
j’ose Caneton t’ajouter à mes balises.
Hoedic
incartade océanique.

Cupra Marittima

1er mai 2010

Cupra Marittima

"On ne peut pas aller
Plus loin
Devant c’est la mer
Alors
On imagine des mots
On dit poème bateau
Radeau bouée
On respire un grand
Souffle
Les joues en balles
De ping-pong en
Joueur de clairon
Pour la Diane
De l’aube"

Coma

1er octobre 2009

Coma

"ta mère
en larmes
c’est moi
qui ai
décroché
comme
pour la mort
de mon
grand-père
quand
j’avais
dix ans"

Chemin de la toile de Marianne Walter

1er mai 2009

Chemin de la toile de Marianne Walter

"Lors,
sur le chemin de la toile, nous nous penchons au bord des arbres
fruitiers et des rires oubliés
à rupture de montagne, dans la joie des terrasses envolées."

Sein

1er mai 2009

Sein

"Minuscule
Sein tient dans le nid de la main
ensoleille le préambule"

<i>Lanzarote</i>

1er avril 2009

Lanzarote

Rêverie autour des volcans.

<i>Au cœur du silence</i>

1er juin 2008

Au cœur du silence

"Dans le jour finissant
une vieille femme
boit sa solitude
à longs traits."

Et nous, par tous les temps

1er mai 2008

Et nous, par tous les temps

"Dans cette tête-là, le chantier va son courant d’air. Il y a de la place pour une autre géographie, celle qui trace des îles et des cadences. D’où viens-tu, toi qui sors de ta mère ? Me laisseras-tu un coin de la planche à dessin ?
Déjà mon geste balbutie.

Poème
de l’instant

Charles Juliet

Une joie secrète

immergés
tous deux
au plus reculé
d’un silence
qui efface
le monde

la calme
tension
de ton écoute

prends
prends
mes mots

donnons-nous
du vivant

Charles Juliet, Une joie secrète, Voix d’encre, 2002.