La Renarde

de William S. Merwin

Ce recueil, paru en 1996, rassemble les poèmes nés chez l’auteur de sa rencontre et de sa longue intimité avec la causse quercynoise. Cet ouvrage est le prmier traduit et publié en France.

William S. Merwin

Né à New-York en 1917, William S. Merwin a vécu en Espagne, en Angleterre, en France, et au Mexique, à Hawaï et à New-York. Il a traduit Pablo Neruda, Jean Follain, Ossip Mandelstam et le Purgatoire de Dante. Parmi ses proses, The Mays of Ventadom ("Les églantiers de Ventador") est comme le "mémoire d’apprentissage" du poète, conduit par sa rencontre avec Ezra Pound à retourner aux sources de la lyrique occitane. Son oeuvre poétique représente une vingtaine de titres.

William S. Merwin a été distingué par de nombreuses fondations et institutions. sous le titre Marry Mountains Moving (2001), vingt-cinq poètes américains se sont réunis pour rendre hommage à celui en qui Mark Irwin voit "une sorte de Virgile contemporain" et que David St. John appelle "The Last Troubadour".

Paru le 18 mars 2004

Éditeur : Fanlac

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Emmanuel Moses

Il était une demi-fois

Donnez-moi un mot
J’en ferai deux, j’en ferai trois
Et puis cent, et puis mille
Et quand je ne pourrai plus compter
Je repartirai en arrière
Jusqu’au tout premier
Qui sera le dernier.

Il était une demi-fois, Emmanuel Moses, illustré par Maurice Miette, Éditions Lanskine, 2019, p.32.