La Renarde rouge

Contact

Joëlle Brière

89510

Véron

Ici rouge-gorge

1er octobre 2009

Ici rouge-gorge

De jardin en jardin
le rouge-gorge porte les nouvelles
il a souci de feuilles
sourire de fleurs
et consolation de rosée
ses tournées d’air et d’herbes
se répètent chaque jour
dans un joyeux manège
de plantes buissonnières
et de poèmes chantés.

Les yeux du ciel

1er septembre 2009

Les yeux du ciel

Sandwich
"Entre deux tranches de nuage
Une feuille d’or
Sandwich au soleil"

Je ne suis pas la Joconde ! de Joëlle Brière

1er septembre 2009

Je ne suis pas la Joconde ! de Joëlle Brière

Trois lignes, sans plus
Pour fixer le ténu, le beau, le tendre, le cruel, le fugitif,
Le désespérément nous-mêmes.

Pattes d'oiseaux Pattes de chat

1er juin 2007

Pattes d’oiseaux Pattes de chat

Pattes d’oiseaux
sur le sable
ton poème.
Pattes de chat
dans la neige.

De mots et d'amour

1er avril 2007

De mots et d’amour

…déclarez votre flamme sur les pages vierges de l’avenir ; sans rétention, sans élucubration précoce, avouez ce que vous devez directement au sentiment amoureux, à la tension sous vos tissus, mais cessez ces discours dédaigneux de saintes nitouches pudibondes. Culbutez les poèmes d’amour dans les foins de l’édition et s’il reste quelques pailles ça et là au détour d’une tournure, sachez la saisir pour boire le petit lait d’amande douce de la poésie ou celui des poèmes priapiques au goût de noisette, mais (…)

<i>Le monde n'est jamais fini</i>

1er décembre 2005

Le monde n’est jamais fini

Recueil de courts poèmes
avec un frontispice de Florence Gilard.

Poème
de l’instant

Jacques Ancet

La dernière phrase

Il n’y a ni drame ni déchirure.
On dirait dans le jour un infime
vertige. Rien ne change mais tout
vacille. ce qu’on voit, on le voit
comme s’il venait de s’absenter
et que chaque objet portait encore
une trace de ce qui s’éloigne.
Un peu de chaleur avant le froid.
Une attente qui n’attend plus rien.

Jacques Ancet, La dernière phrase, Frontispice de Paul Hickin, Éditions Lettres vives, 2004.