La Sétérée

Editions de livres d’artistes

Revue Nioques

Année de création : 1984

Tirage moyen : 3

Auteurs phares
 : Yves Bonnefoy, Mathieu Bénezet, Bernard Chambaz, Philippe Jaccottet, Patrick Wateau, Hubert Lucot, Jude Stéfan, Jean-Marie Gleize…

Ne souhaite pas recevoir de manuscrits.

Descriptif :
Des écrivains des peintres au lieu dit du livre

"Les petites maisons d’édition visent la rareté. Assignées à cela, elles seules savent remplir le blanc ou trou que laissent les grandes. Et l’on préfère un jour La vie de Rancé au Génie du Christianisme, Raymond Roussel à Romain Rolland.
A cette rareté fatale La Sétérée ajoute l’incertitude. L’illustration, telle que La Sétérée la conçoit ne crée pas une autre complétude, ne donne pas l’illusion de la richesse (petit éditeur et poète maudit demeurent des misérables). Elle indique des directions manquantes, elle souligne l’impasse avec élégance, avec innocence." Hubert Lucot

Contact : Jacques Clerc
email : seteree.clerc@wanadoo.fr
Tél / fax : 04 75 25 06 48

Contact

4 rue de Cromer

26400

Crest

Une solitude exemplaire

1er décembre 2004

Une solitude exemplaire

Texte de Denise Desautels
Aquatinte en relief de Jacques Clerc
Typographie Univers corps 10
Format 32x23 cm.
32 pages sur Moulin du Gué
Gravures & typographie imprimées sur les presses de La Sétérée
Sous couverture muette ornée d’une gravure au plat supérieur
Etui chemise de toile noir
33 exemplaires dont cinq accompagnés d’un dessin de l’artiste
Prix de vente 750 euros, exemplaire de tête : 850 (…)

Poème
de l’instant

Lorand Gaspar

Approche de la parole

Le poème n’est pas une réponse à une interrogation de l’homme ou du monde. Il ne fait que creuser, aggraver le questionnement. Le moment le plus exigeant de la poésie est peut-être celui où le mouvement (il faudrait dire la trame énergétique) de la question est tel - par sa radicalité, sa nudité, sa qualité d’irréparable - qu’aucune réponse n’est attendue plutôt, toutes révèlent leur silence. La brèche ouverte par ce geste efface les formulations. Les valeurs séparées, dûment cataloguées, qui créent le va-et-vient entre rives opposées sont, pour un instant de lucidité, prises dans l’élan du fleuve. De cette parole qui renvoie à ce qui la brûle, la bouche perdue à jamais.

Approche de la parole,
Éditions Gallimard, 1978.