La beauté de vivre

Auteur : Jean-Paul de Dadelsen

La beauté de vivre

Cette année 2013 sera célébré dans le cadre des manifestations d’« ÉCRIRE L’ALSACE », organisées par les 8es Rencontres Européennes de Littérature, le centenaire de Jean-Paul de Dadelsen (1913-1957), grand Européen et éminent Alsacien. Publié en Poésie-Gallimard, Dadelsen est devenu aujourd’hui, comme son ami Camus ou leur contemporain Gérard Philippe, une sorte de mythe, tant sa vie brève est marquée par l’extraordinaire.
Inclassable par ses origines (allemandes, suisses, voire danoises) : « nous autres en Alsace, écrit-il, on est celtique il n’y a pas à dire on est celtico-germano-romano – (et donc aussi égypto-syriaco-illyrio-ibério-dalmato-partho-soudano-palestinien) – français comme Minuit chrétiens et au-dessous d’un certain niveau de bourgeoisie catholiques comme un seul homme ».

Poèmes et lettres à l’oncle Eric.

Paru le 1er avril 2013

Éditeur : Arfuyen

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.