La brume le bosquet calme

La brume
le bosquet calme
et le piano serein,
Oiseau
troglodyte visiteur
du vieux novembre
Poirier pensif
dans son haillon
d’écorce

DENIS PÉAN
J’apprends la pluie
L’Atelier du Hanneton / 2017

Poème
de l’instant

À la verticale

Quand même le ciel serait lacéré
par nos ombres meurtrières,

recousons-le avec les fils ténus,
et même usés, de nos poèmes

à la verticale de l’hiver comme de l’été
traversés de vents contraires,

gonflés d’une irréductible confiance
en l’impossible advenue.

Réginald Gaillard, Hospitalité des gouffres, « À la verticale », Éditions Ad Solem, 2020.