La cantate de proximité

Auteur : Jacques Jouet

La cantate de proximité est une affaire profane, langagière, contrainte, impure, immanente et transitoire. Elle est donc de la poésie.
Elle s’intéresse à ses contemporains qu’elle est allée, quatre ans durant, portraiturer dans certains de leurs groupes : un collège du Pas-de-Calais, un hôpital psychiatrique au Bénin, une filature lilloise occupée par ses salariés en lutte, une troupe d’acteurs jouant Marivaux, une équipe féminine de basket de haut niveau à l’entraînement, un collectif d’architectes, liste non close…
Parallèlement, d’autres cantates s’occupent de groupes trouvés sur des photos de presse ou encore sur les cimaises d’un musée : Valentin de Boulogne, Gustave Courbet, Max Beckmann.
Si les cantates de proximité ne sont pas destinées à être chantées lors d’un office dominical, elles n’en expriment pas moins une certaine révérence à Jean-Sébastien Bach.

Paru le 1er avril 2005

Éditeur : POL

Genre de la parution : Recueil

Poème
de l’instant

René Depestre

En état de poésie

L’état poétique est le seul promontoire connu d’où par n’importe quel temps du jour ou de la nuit l’on découvre à l’œil nu la côte nord de la tendresse.

René Depestre, En état de poésie, Éditeurs français réunis, 1980.