La caverne de l’âme

Auteur : Laurent Bourdelas

La caverne de l'âme

PETIT PRÉCIS D’ŒNOLOGIE ET DE POÉSIE

Avec érudition mais sans jamais peser, dans le style qui lui valut d’obtenir le prix Jean Carmet pour L’Ivresse des rimes (Stock, 2012) dans lequel il racontait les liens entre les poètes du XIXe siècle et le vin, Laurent Bourdelas évoque la mémoire de poètes du siècle suivant, un verre à la main. On retrouve ici les déambulations parisiennes de Léon-Paul Fargue, la vie pétillante de Jean Cocteau, les champs magnétiques des surréalistes (Breton, Aragon, Desnos, Éluard, mais aussi Daumal et les autres), les paroles de Jacques Prévert, la Provence de René Char, les vignobles des coteaux du Layon de Jean Bouhier et de l’École de Rochefort, les chansons de Boris Vian ou bien encore le café de l’Enfer de Xavier Grall. L’auteur livre ici un petit précis d’œnologie et de poésie plein de fantaisie et de découvertes.

Paru le 1er décembre 2015

Éditeur : Geste editions

Genre de la parution : Essai

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.