La chanson de Paris de Jean Lapierre

La chanson de Paris de Jean Lapierre

Préface de Georges Moustaki.
"De théâtricule en Palais des sports, de lieux branchés en salles de concert confidentielles, lieux d’aujourd’hui mythiques, disparus ou détournées de leur vocation (…), nous parcourons dans cet ouvrage toute la planète chanson". Georges Moustaki

"La Chanson de Paris invite en effet à la promenade, suscite des rêveries de toutes sortes, appelle des souvenirs. Par des chemins de traverse, Jean Lapierre nous fait également croiser des visages aimés, certains un peu oubliés, d’autres bien présents dans les mémoires. La Chanson, toute la Chanson est dans ce livre. D’Aristide Bruant à Johnny Haliday, de François Deguelt à Juliette Greco, elle est sans exclusive, dans sa diversité, dans sa variété. C’est ainsi que, de lieu en lieu, d’anecdote en anecdote, cette Chanson de Paris rejoint un peu de notre propre histoire, en fixant des détails qui font, aussi, partie de l’Histoire de France."

Jean Lapierre : chanteur, auteur-compositeur, journaliste et conférencier, spécialiste de l’histoire de la chanson.

Collection L’air des Chants, dirigée par Matthias Vincenot
Ouvrage publié avce le soutien de la Sacem.

Paru le 1er décembre 2005

Éditeur : Aumage éditions

Genre de la parution : Essai

Poème
de l’instant

Valère Novarina

Chronophobie

Ici-bas dans la tourmente, il danse
Écoutez mes aïeux :
Je danse à la gueule de dieu

Traçant une ligne invisible
Entre n’être et naître pas
Entre naître et n’être pas
J’ai vécu vaille que vaille
Tout au fond d’l’univers
Le réel m’a pris en tenaille
Je danse à cœur ouvert

Le jour venu, mon âme d’animal
Si vous la trouvez en moi
Portez-la dans le sein d’Abraham !

Mai 2019, Valère Novarina, extrait de Chronophobie, poème inédit confié au Printemps des Poètes pour la 11e édition du Prix Andrée Chedid du Poème Chanté.