La mue des cigales

La mue des cigales

L’horizon bleu indivisible croissait autour des guêpes et la fournaise qu’exhale la roche découpe la mer comme une lame.

Chaque pas effectué dans la forêt des inscriptions ajoute une phrase aux autres phrases, derrière la vitre qui grandit, décline, prend sa revanche sur les noms dont la puissance se libère dans la défaite proclamée.

Le mal occupant le sommeil qui vient à l’aube, j’essaye de traverser la scène reportée à plus tard, songe l’homme en respirant très fort.

Paru le 15 juin 2021

Éditeur : La Crypte

Genre de la parution : Recueil

Support : Livre papier

Poème
de l’instant

Jacques Ancet

La dernière phrase

Il n’y a ni drame ni déchirure.
On dirait dans le jour un infime
vertige. Rien ne change mais tout
vacille. ce qu’on voit, on le voit
comme s’il venait de s’absenter
et que chaque objet portait encore
une trace de ce qui s’éloigne.
Un peu de chaleur avant le froid.
Une attente qui n’attend plus rien.

Jacques Ancet, La dernière phrase, Frontispice de Paul Hickin, Éditions Lettres vives, 2004.